RMC

Papillomavirus : 7 bonnes raisons de vacciner aussi les garçons

En Australie la vaccination systématique des adolescentes et des adolescents a permis d'éradiquer en 10 ans le cancer du col de l'utérus.

Après les adolescentes, le tour des adolescents. Le vaccin contre le papillomavirus n’est pas uniquement l’apanage des jeunes filles : "Il faut absolument vacciner les petites filles contre le papillomavirus pour éviter le cancer du col de l’utérus", rappelle le docteur Christian Recchia qui milite également pour la vaccination des jeunes garçons. Car le papillomavirus, maladie sexuellement transmissible est responsable des cancers du col de l’utérus et peut être éradiqué en vaccinant filles et garçons.

En effet, l’efficacité et la sécurité du vaccin ont été démontrées autant chez les hommes que chez les femmes. En Australie, une large campagne de vaccination contre le papillomavirus (HPV), a pratiquement permis d’éradiquer le HPV, responsable des cancers du col de l’utérus.

La proportion de femmes âgées de 18 à 24 ans porteuses des deux principaux types du virus responsable de la maladie a chuté de 23% à 1% entre 2005 et 2015. Le résultat d’une campagne de vaccination gratuite lancée depuis 2007 auprès des jeunes filles de 12-13 ans et depuis 2013 auprès des garçons dans les collèges.

RMC