RMC

Paquet de cigarettes à 10 euros? "Nous allons vers la catastrophe", assure un buraliste

Les buralistes ne veulent pas voir le paquet à 10 euros. (Photo d'illustration)

Les buralistes ne veulent pas voir le paquet à 10 euros. (Photo d'illustration) - Eric Fefferberg - AFP

A l'occasion du mois sans tabac, la députée de Gironde et cancérologue Michèle Delaunay a lancé un appel aux professionnels de la santé pour que ces derniers signent une liste de propositions, qui seront soumises aux candidats à l'Elysée en 2017. Il est notamment question de passer le prix du paquet de cigarettes à 10 euros. Pour les buralistes, c'est un nouveau coup de massue porté à la profession.

Ahmed, buraliste dans l'Aveyron

"On nous a dit 'Allons jusqu'au bout, allons à la fin de la fin'. Il y a aujourd'hui un gros problème de santé publique. Ne nous mentons pas, ne nous masquons pas derrière je ne sais quel précepte.

Après avoir mis notre métier en grande difficulté avec le paquet neutre, sans aucune conciliation, après n'avoir cessé de nous mettre des coups de bâton, notre corporation, notre métier, est aujourd'hui dans un danger imminent de fermeture massive.

Nous sommes un peu moins de 28.000 bureaux de tabac en France, nous allons vers la catastrophe. Nous employons un peu plus d'un million et demi de personnes. Nous sommes matraqués fiscalement, nous sommes matraqués sur un point de vue d'éthique, de santé publique. Ne soyons pas faux-cul.

"Arrêtons d'infantiliser les Français"

Madame Touraine, je vous invite à venir me voir et à me racheter ma licence de tabac au prix où elle coûte, c'est-à-dire au prix que vous avez fixé selon notre chiffre d'affaires. Rachetez ma licence et fermez mon point de vente, je vous mets au défi !

Arrêtons d'infantiliser les Français, de les prendre pour des gamins et des idiots. C'est vrai, il y a bien des problèmes de santé publique, mais ne croyez-vous pas qu'il y a aussi des problèmes de santé publique sur l'obésité, sur les sucreries, sur l'agriculture... Nous sommes en permanence en train de matraquer.

Nous ne cessons de vendre des feuilles slims, qui sont destinés aux trafiquants et aux gens qui fument du shit. Tous les points de France en vendent en permanence. Tout le monde le sait, tout le monde le voit, tout le monde est complice."

F. H.