RMC

Pas de pass sanitaire pour les restaurants routiers: "Je ne me voyais pas les contrôler"

Les relais routiers font partie des exceptions à l’extension du pass sanitaire qui devrait entrer en vigueur en fin de semaine prochaine après la décision du conseil constitutionnel prévue le 5 août.

Les relais routiers ne seront pas concernés par le pass sanitaire. L'objectif est de permettre à ceux qui n'ont pas d'autre choix que de manger dehors de pouvoir le faire.

A Limay au restaurant routier "La Marmite" on se frotte les mains autour, soulagé de ne pas être soumis au pass sanitaire obligatoire.

Benoit, conducteur de poids lourd et anti-vaccin est aux anges, il redoutait que le pass sanitaire soit obligatoire dans les restaurants routiers. "Je suis content de pouvoir aller manger, ça aurait été compliqué. Le routier c’est ma vie, parce que tous les soirs je suis dans un routier, on n’a pas le choix, ça nous sort de notre cabine. On parle avec des gens, quand je vais me coucher je suis apaisé", a-t-il expliqué au micro de RMC.

15% seulement des conducteurs de poids lourds seraient vaccinés selon les syndicats de la profession

Céline Bovin, la gérante du routier La Marmite craignait de voir son restaurant désert: "C’était catégorique, ils disaient 'tu ne me reverras plus'. Ils sont déjà seuls toute la journée et le soir c’est un moment de convivialité, ils sont heureux de se reposer, je ne me voyais pas contrôler et de dire à certains qu’ils ne peuvent pas rentrer".

Et pour certains routiers cette exception au pass sanitaire est perçu comme un cadeau: la reconnaissance de leur travail ininterrompu tout au long de la crise sanitaire.

P.B. avec Romain Poisot