RMC

Plages interdites: de plus en plus de Français avouent jouer "au chat et à la souris" avec les policiers

RMC
Dans ce contexte particulier de crise du sanitaire liée au Covid, les plages attirent les convoitises. Mais beaucoup restent interdites.

C'est trop tentant. Le concept de plage dynamique, empêchant de poser sa serviette ou de s'asseoir à même le sable est chaque jour un peu plus mis à mal. Les témoignages de promeneurs et de baigneurs racontent que c'esttrop tentant de venir s'asseoir comme à Antibes, même si ce n'est pas autorisé.

Pareil à Marseille où les plages sont toujours fermées. Des habitants racontent qu’ils jouent à cache-cache avec les forces de l’ordre pour ne pas se faire repérer, en train de bronzer sur une petite plage de galets. Même chose à La Seyne dans le Var, où en plus de ça les associations retrouvent de plus en plus de masques usagés sur le sable.

Les pelouses autorisées, pas le sable

Certains ne se cachent même pas sur les grandes plages de l’Atlantique, en dépliant les parasols à La Baule. Sur une photo du journal Sud-Ouest on compte une quarantaine de personnes allongés sur des serviettes près de Lacanau. A tel point qu’un surveillant a été obligé de diffuser ce message dans les haut-parleurs d’une plage du Pays Basque.

Sur des images repérées sur Twitter, on voit aussi une autre façon de contourner les règles. Certains viennent profiter du soleil, mais s’allongent sur des pelouses, où c’est autorisé, plutôt que sur le sable, où là c’est interdit..

Quentin Vinet