RMC

"Plus on est jeune, plus on réagit à la vaccination ": faut-il avoir peur du vaccin AstraZeneca?

Effets secondaires, inefficacité sur les plus âgés, protection moindre, le vaccin AstraZeneca cristalise la défiance envers la vaccination. Pourtant, il n'aurait rien à envier aux sérums de Pfizer et Moderna.

Le vaccin britannique AstraZeneca ne connaît pas le succès espéré en France. Seulement 25% des doses reçues ont été utilisées, contre 70% en moyenne pour les autres vaccins a indiqué mardi le ministère de la Santé. Alors les autorités tentent le tout pour le tour pour accélérer la campagne de vaccination. Avec l'autorisation donnée aux médecins généralistes de vacciner et l'extension de l'utilisation du vaccin aux personnes âgées de 65 à 74 ans avec comorbidités, la dynamique pourrait repartir à la hausse.

Mais dans les rangs même du personnel hospitalier, la méfiance est de mise face au sérum anglais. "J’ai des patients qui ont besoin de moi tous les jours, qui ont besoin de soins. Si demain, je suis cloué au lit, il y aura des soucis. Je ne peux pas leur dire à dans quatre jours", assure à RMC Sophian, un infirmier libéral qui refuse de se faire vacciner pour l'instant en raison des effets secondaires.

>> A LIRE AUSSI - "Je laisse les gens le faire avant moi pour voir ce que ça donne": témoignages de soignants très réticents face au vaccin AstraZeneca

"Elle s’est faite vacciner dans la foulée elle a eu des tremblements partout"

Des effets secondaires qui peuvent être parfois sévères comme en témoigne Adriana, une auditrice des "Grandes Gueules" qui a vu sa fille, manipulatrice radio, être vaccinée et victime d’effets indésirables : "Elle s’est faite vacciner un jeudi et dans la foulée elle a eu des tremblements partout. Elle n’arrivait pas à la maîtriser, elle avait beaucoup de fièvres et des vomissements. Elle a eu très peur et elle est tombée malade pendant trois jours. Aujourd’hui, elle prévoit de prendre des jours après sa seconde dose", explique-t-elle.

Mais si les effets secondaires peuvent faire peur, ils sont tout à fait normaux, rassurent les médecins: "On a eu écho de ces soignants malades. Plus on est jeune, plus on est réactif à la vaccination. Le système immunitaire est actif et provoque de nombreuses réactions quand on injecte le vaccin. Inversement, plus on est vieux, moins on a de réaction", prévient le docteur Jacques Battistoni, président du syndicat des médecins généralistes, MF France.

Et le vaccin AstraZeneca est bien efficace chez les personnes âgées, prévient le médecin généraliste, évoquant deux récentes études en Ecosse et en Angleterre qui aurait fait pencher la Haute autorité de Santé.

"Il faut y aller, il ne faut pas hésiter", appelle Laurent, infirmer libéral qui demande de faire confiance à la science: "Il faut foncer si on veut sortir de cette pandémie", conclu-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Ehpad: Olivier Véran envisage l'obligation de la vaccination pour le personnel encadrant

G.D.