RMC

"Rien n’a été mis en place, on bricole": à l'école, Omicron sème le chaos

Le variant Omicron perturbe le bon fonctionnement de l'école. Les cas de Covid-19 se multiplient, empêchant l'accueil des élèves et faisant craindre du retard.

Sébastien rappelle à sa fille Paula quelques règles de mathématiques: "Là, il faut que tu divises, et par la suite, tu auras la réponse". Agée de 8 ans, élève en CE2, elle travaille régulièrement à la maison lorsque son enseignante est absente. Mais ce n'est pas évident pour elle: "C’est difficile parce que je ne comprends pas tout et la maîtresse n’est pas là".

Le variant Omicron perturbe grandement les écoles, partout en France. Enseignants malades, absences de remplaçants: selon les derniers chiffres disponibles, on comptait vendredi presque 19.000 classes fermées à travers le pays. Dont celle de Paula.

Alors pendant le temps de la fermeture, c’est Sébastien qui doit l’aider, et ça le préoccupe beaucoup: "Cela m’inquiète car Paula, en faisant beaucoup de travail à la maison, n’aura peut-être pas acquis tous les savoirs pour passer au CM1".

>> A LIRE AUSSI - À l'école, l'absentéisme des professeurs explose et le Covid n'est pas le seul responsable

Cinq absences au minimum chaque jour

Une situation qui inquiète également les enseignants du collège, comme Thomas Julien, qui enseigne l’histoire et la géographie en classe de 5e et 4e:

"Il arrive qu’on en ait une douzaine, le lendemain on en a 24, le surlendemain on en a 9... On n’est jamais mis au courant car rien n’a été mis en place pour que l’on soit mis au courant. Le résultat, c’est qu’il est difficile de mettre en place une séquence sur le moyen terme, donc on bricole".

Depuis la reprise en janvier, cet enseignant n’a jamais eu une classe au complet. Il enregistre, à chaque cours, au minimum cinq absences.

Si la majorité des classes restent ouvertes (3.56% sont fermées), plus de 460.000 élèves positifs ont tout de même dû rester chez eux la semaine dernière. On recensait également 30.774 personnels positifs la semaine dernière.

>> A LIRE AUSSI - Covid: en France, la vaccination des enfants patine

Jean-Wilfried Forquès (avec G.D.)