RMC

Nice: les étudiants de la fac de droit vivent dans la peur après plusieurs agressions aux abords du campus

Les étudiants de la fac de droit de Nice vivent dans la psychose après une série de vols, d'agressions physiques et sexuelles aux abords du campus, en seulement un mois.

Autour du campus de la fac de droit de Nice un peu excentré, à la nuit tombée, beaucoup se sentent désormais en insécurité. Vols de portable, mais aussi agressions physiques et sexuelles: six agressions ont été signalées ces derniers jours sur le campus niçois des Colinettes. "Une étudiante d'une autre faculté qui allait rejoindre son petit ami étudiant ici, a été attrapée par la poitrine", raconte Ryan Gosselet, président du Bureau des étudiants de la fac de droit de Nice. Depuis, les agressions se sont multipliées, un viol a même été commis, mais seulement deux plaintes ont été déposées. Chaque fois, les victimes présumées présentent le même profil, de jeunes femmes d'une vingtaine d'années. 

En sortant des cours, les étudiants ont désormais la boule au ventre. "Le but quand on vient à la fac, c'est d'étudier de ne pas venir en ayant peur", assure Hugo. "J'essaie de ne pas trop y penser, après on se fait des films. Mais comme on finit souvent tard, ça fait peur", raconte Laura.

Une conférence avec un membre du Raid

Pour éviter de nouvelles agressions, Ryan Gosselet a lancé une campagne de prévention: "On a dit aux étudiants de faire attention et que si jamais ils étaient témoins ou victimes de ce type d'agression, qu'ils devaient ne pas hésiter à venir nous voir nous ou la cellule des violences sexistes au sein de la faculté", assure-t-il.

L’université recommande aussi aux étudiants de sortir groupés, lorsqu’il fait nuit. Elle organise ce vendredi une conférence, avec un membre du Raid, pour les aider à se protéger. Et les rondes de police ont aussi été renforcées. Une enquête a été ouverte.

>> A LIRE AUSSI - Covid: en France, la vaccination des enfants patine

Marjorie Raynaud (avec Guillaume Dussourt)