RMC

Si vous avez un projet immobilier, voici pourquoi il faut faire attention aux dépenses estivales excessives

Vous êtes enfin en vacances et après une année compliquée, vous avez envie de profiter, de dépenser sans compter. Mais attention, à ne pas faire trop de folies si vous avez un projet immobilier.

Si vous envisagez l’achat d’un appartement ou d’une maison à la rentrée, soyez sages cet été. La banque va éplucher vos trois derniers relevés de compte, donc ceux de juin-juillet et août. Et si elle relève beaucoup de dépenses du type casino, jeux en ligne, comme Fortnite ou même l’achat de bitcoins, elle peut douter de votre capacité à être un bon gestionnaire, comme nous l'explique Vousfinancer.

>> A LIRE AUSSI - Crédit immobilier: des nouvelles règles contraignantes pour contracter un prêt

Attention aussi à de grosses dépenses en boite de nuit ou au restaurant par exemple qui pourraient entraîner un dépassement de votre découvert autorisé. Il est fréquent qu’une banque refuse un prêt en raison de frais d’intervention sur votre relevé de compte.

La banque a-t-elle le droit de vérifier tout ça ?

Oui, avant de vous accorder un prêt, la banque contrôle votre identité, la solidité de votre projet immobilier, et vos ressources. C’est pourquoi vous devez présenter vos trois derniers bulletins de salaire et vos trois derniers relevés de compte.

Le banquier veut s’assurer que le prêt demandé ne dépasse pas le taux d’endettement de 33 % et aussi que vous êtes un bon gestionnaire.

Mais attention, votre banquier ne peut pas aller plus loin que vos déclarations et lancer une enquête plus approfondie sur vous.

L'importance d'une bonne santé

Si vous voulez profiter, ne piochez pas non plus dans votre compte épargne cet été. Les banques jetteront aussi un œil à ces comptes-là. Et elles vous demanderont au moins 10% d'apport pour financer les frais liés à l'achat immobilier. Or, si vous allez au-delà, vous pourrez obtenir un taux d’intérêt encore plus attractif de 10 ou 20% de moins.

Et si vous espérez souscrire un prêt immobilier à la rentrée, il faut songer à assainir son compte, mais aussi son corps. Car qui dit prêt dit assurance de prêt. Si le montant de ce prêt est supérieur à 300.000 euros, la banque peut demander des analyses médicales et notamment de sang.

Attention à la consommation d’alcool cet été. Trop de rosé risque de faire exploser vos taux de gamma GT. Attention aussi aux excès des vacances pour votre taux de cholestérol et votre poids, car avec un IMC, un indice de masse corporelle élevé, l’assurance du prêt peut coûter plus cher.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours