RMC

Taux d'incidence faible, hôpitaux loin de la tension... Dans le Finistère, on pousse pour un déconfinement anticipé

-

- - -

À Quimper, habitants et commerçants espèrent une levée des restrictions sanitaires rapidement. Le président de la région Bretagne demande à l'exécutif un déconfinement anticipé du Finistère.

Faut-il déconfiner en premier les territoires les moins touchés par le coronavirus ? Si la France doit amorcer une levée progressive des mesures de restriction dans tout juste une semaine, certains départements souhaitent pouvoir retrouver leur liberté le plus rapidement possible. C'est le cas dans le Finistère, avec un taux d'incidence de 89 cas pour 100.000 habitants, le département est le moins touché de France et les hôpitaux ne sont pas débordés 

Sur place, on comprend de moins en moins pourquoi le département est sous cloche comme le reste du pays. À Quimper, habitants et commerçants espèrent une levée des restrictions sanitaires rapidement.

Certains déjà prennent des libertés par rapport au reste du pays. Masque sur le menton et café à la main, pour Claude 57 ans, les restrictions ça va: "Je dis stop, ça suffit". Alors depuis plusieurs semaines, il a décidé de prendre quelques libertés avec les gestes barrières: "Le masque je le porte un minimum. Je vais chez des amis. Quand je rencontre quelqu'un je lui fait la bise. Ça m'est arrivé de dépasser l'horaire du couvre-feu. On est dans un région peu touchée, j’en profite".

"Il y a du monde partout sans masque et on doit rester fermé"

Et il n’est pas le seul à en profiter. Charlène aussi se dit rassurée par la faible circulation du virus dans son département. Avec ses amis regroupés autour d’une bière, elle avoue ne plus faire autant d’efforts qu’avant: "On s'est assez sacrifiés pour nos seniors. On en a marre".

Si dans le centre-ville certains retrouvent quelques libertés, Pauline, esthéticienne, ne peut elle toujours pas rouvrir son salon: On est un dimanche à Quimper, il y a du monde partout sans masque et on doit rester fermé. Dans le Finistère je pense que c'est une perte de temps que nous les petits commerces soyons encore fermés".

Le Finistère reste le département français où le taux d’incidence est le plus bas. Le président de Bretagne a écrit à Emmanuel Macron pour demander que la région soit un laboratoire du déconfinement à partir du 3 mai.

>> A LIRE AUSSI - "19h, c'est très tôt": face à des écoliers, Emmanuel Macron évoque la possibilité de "décaler un peu" le couvre-feu

Florian Chevallay et Azais Peronin (avec Guillaume Dussourt)