RMC

"Trains complets": après l'annonce du confinement, on se bouscule dans les gares parisiennes

RMC
Une porte-parole de la SNCF indique que beaucoup de trains étaient complets contre 60 à 70% de remplissage ces derniers vendredis.

C'est la nouvelles "ruée vers l'Ouest". L'Ile-de-France va donc être reconfinée 7 jours sur 7 à partir de vendredi minuit. C'est le retour des attestations et des limites de déplacement autour du domicile, à 10 km, mais sans limite de temps. 

Et certains parisiens avaient prévu le coup, et on préféré partir dès jeudi soir pour éviter de rester coincer dans la capitale. D'autres ont attendu ce vendredi.

Des voyageurs pressés d'attraper leur train pour partir en week-end mais aussi de futurs confinés qui partent au vert: comme à chaque annonce de confinement maintenant, les trains au départ de la gare Montparnasse à Paris étaient pleins vendredi matin. 

Ce matin, dès 6h, RMC a pu voir le défilé de nombreux véhicules devant la gare déposant voyageurs et (parfois) grosses valises devant la gare qui dessert principalement l'Ouest de la France.

Les trains vers la Bretagne, le Sud-Ouest ou Lyon étaient tous complets vendredi matin, a indiqué à l'AFP une porte-parole de la SNCF, contre 60 à 70% de remplissage ces derniers vendredis. "Les TGV Inoui, Ouigo Intercités, trains régionaux et internationaux circuleront comme prévu ce week-end et en début de semaine prochaine", a-t-on ajouté de la compagnie.

20% de réservations en plus

La SNCF a constaté un bond de 20% des réservations pour les départs ce week-end, les destinations les plus recherchées au départ de Paris étant selon un porte-parole "les mêmes que d'habitude": Bordeaux, Lyon, Marseille, Rennes et Nantes.

Si la SNCF se donne quelques jours pour éventuellement adapter son plan de transport, le nombre d'annulations a été multiplié par 9. 

Tous les billets pour les TGV, Intercités et TER en correspondance sont échangeables et remboursables sans frais jusqu'au dernier moment, et ce jusqu'au 19 avril. Ils l'étaient jusqu'à présent jusqu'à trois jours avant le voyage. 

Alfred Aurenche avec AFP