RMC

Sud-Ouest: le gouvernement autorise, de nouveau, des chasses traditionnelles à l'alouette

Des chasses traditionnelles à l'alouette de nouveau autorisées (photo d'illustration).

Des chasses traditionnelles à l'alouette de nouveau autorisées (photo d'illustration). - Nicolas TUCAT © 2019 AFP

Le gouvernement français a, de nouveau, autorisé des chasses traditionnelles à l'alouette, dans plusieurs départements du sud-ouest, ce vendredi. Ce sont la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques qui sont concernées. Ces textes risquent de contrevenir au droit européen.

Ce sont des textes qui risquent de contrevenir au droit européen. Le gouvernement français a, de nouveau, autorisé des formes traditionnelles de chasse de l'alouette des champs, à l'aide de cages et de filets, ce vendredi. Plusieurs départements du sud-ouest sont concernés par ces autorisations, qui ont lieu du 1er octobre au 20 novembre.

La capture de ces oiseaux "à l'aide de paires de filets horizontaux constitue une exploitation judicieuse de petites quantités d'oiseaux [...] elle n'est autorisée que dans les départements de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques", indique un premier arrêté.

La ligue de protection des oiseaux dénoncent les textes

Un autre texte autorise la chasse à l'aide de cages pièges : "Elle n'est autorisée, dans des conditions strictement contrôlées, que dans les départements des Landes et du Lot-et-Garonne du 1er octobre au 20 novembre".

"Le gouvernement fait le choix de la récidive en reprenant des arrêtés qu'il sait illégaux", a aussitôt dénoncé la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) dans un communiqué.

En effet, la directive européenne "oiseaux" de 2009 interdit les techniques de capture massive d'oiseaux sans distinction d'espèces. Une dérogation est possible "à condition d'être dûment motivée et dès 'lors qu'il n'existe pas d'autre solution satisfaisante' pour capturer certains oiseaux".

Des arrêtés illégaux?

En octobre 2021, le juge des référés du Conseil d'État, saisi en urgence par les défenseurs de la nature, avait suspendu des arrêtés gouvernementaux autorisant des chasses d'oiseaux traditionnelles. Une décision est désormais attendue sur le fond.

Après une première annulation en août 2021, par la plus haute juridiction administrative du pays, de plusieurs autorisations de chasse (grives, merles noirs, vanneaux, pluviers dorés, alouettes des champs avec des filets ou cages), le juge avait estimé que le gouvernement avait pris ces nouveaux arrêtés sur la même base, risquant de contrevenir au droit européen, et qu'il existait ainsi "un doute sérieux quant à leur légalité".

Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, avait déclaré fin septembre qu'il attendrait la décision sur le fond du Conseil d'État avant d'autoriser de nouveau certaines chasses traditionnelles.

AB avec AFP