RMC

A-t-on moins de risque d'accidents au volant d'une voiture électrique?

Si les voitures écologiques sont moins polluantes pour l'environnement, sont-elles moins accidentogènes? Oui… et non, selon une étude de la compagnie d'assurances Axa.

Il y a ceux qui roulent en véhicule électrique standard, de la Smart Fortwo EQ, en passant par la Zoé jusqu'à la Nissan Leaf. Ceux-là ont moins d'accidents, 10% en moins que ceux qui roulent en voiture thermique. La raison est simple: on est plus zen en voiture électrique. Certains aussi cherchent à consommer le moins possible pour augmenter leur autonomie, donc ils roulent moins vite et ont moins d'accidents.

La Tesla trop puissante?

Mais il ne faut pas généraliser. Ceux qui roulent en Tesla ont 40% d'accidents en plus. Il y a deux explications à ça. Quand on appuie sur la pédale d'accélérateur d'une Tesla, l'accélération est impressionnante. Du coup il y a un défaut de maîtrise de la puissance qui engendre des accidents. Si on passe du jour au lendemain d'une voiture à 250 chevaux à une voiture qui peut aller jusqu'à 600 chevaux, il faut avoir l'habitude. Et dans l'accélération, la probabilité d'accidents est plus forte.

Une étude d'Axa montre aussi que les conducteurs de Tesla font confiance au système de pilotage automatique ou aux aides à la conduite censées éviter l'accident. L'excès de confiance, c'est la pire des choses.

Je pense que quand les voitures autonomes vont arriver sur les routes, il y aura beaucoup d'accidents. Les conducteurs vont lâcher l'affaire, alors qu'il faut rester très attentif.

Jean-Luc Moreau