RMC

Chauffeurs de VTC contre Uber: "Je travaille mais à la fin il ne me reste plus rien!"

Des centaines de VTC sont attendus ce jeudi à Paris pour réclamer une meilleure rémunération et dénoncer les tarifs d'Uber. Ils appellent les chauffeurs à se déconnecter de la plateforme ce jeudi.

Les chauffeurs de VTC se mobilisent. Ils seront des centaines sur les routes pour protester contre les plateformes de réservation et notamment Uber. La plateforme, utilisée par 15.000 chauffeurs, a annoncé une augmentation de ses tarifs, en contrepartie, la commission sur les prix des courses a augmenté au 8 décembre dernier, de 20 à 25%.

Sofiane a du mal à digérer cette augmentation: "Ce matin j'ai fait une course à 28 euros, je leur ai donné 7,8 euros de commission, pourquoi? C'est moi qui vais payer toutes mes charges! Je travaille gratuitement. Je travaille, je fais du chiffre mais quand je sors, il ne me reste plus rien".

"Ils te bloquent ton compte, t'es mort"

Mais ce qui exaspère le plus les chauffeurs d'Uber, c'est surtout l'instabilité de leur emploi. Franck n'a plus accès à la plateforme depuis 2 mois, donc plus de travail: "Si tu as un problème avec un client, aujourd'hui ou demain, ils te bloquent ton compte, t'es mort, t'es au chômage, tu ne peux même pas te justifier".

Et cette colère des chauffeurs VTC, la direction d'Uber refuse de l'entendre et d'en faire une généralité. Les chauffeurs Uber sont appelés à se déconnecter de la plateforme ce jeudi.

P.B. avec Romain Poisot