RMC

Circulation différenciée à Paris: "Tant pis, je n'irai pas travailler"

La chaleur va encore monter d'un cran mercredi en France, à la veille du pic attendu de canicule, et la circulation différenciée a été mise en place à Paris et Lyon face à la pollution liée à la fournaise.

Face à l'épisode de pollution à l'ozone en région parisienne, le gouvernement a donné consigne mardi à la préfecture de police de Paris de mettre en place dès mercredi la circulation différenciée dans l'agglomération, affichant sa volonté d'agir "vite" et de façon "efficace" sur ce dossier.

Seuls les véhicules munis d'une vignette Crit'Air de classe 0, 1 et 2 seront autorisés à circuler à l'intérieur du périmètre délimité par l'A86, soit Paris et la petite couronne. Les autres véhicules, voitures à essence immatriculées avant fin 2005 et diesel immatriculées avant fin 2010 (vignettes Crit'Air 4, 5 mais aussi désormais 3), ne pourront pas circuler.

Cet automobiliste a une vignette orange sur le pare-brise, Crit'Air 3, interdit de rouler aujourd'hui: "C'est scandaleux. Ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter une bonne voiture ne peuvent pas rouler. Tant pis, je n'irai pas travailler, on aura un chômeur de plus".

"C'est un peu compliqué de ne pas pouvoir rouler"

Cette autre automobiliste comprend la philosophie de la mesure, mais elle n'a pas non plus de plan B pour aller au travail: "C'est bien pour la pollution mais quand on est obligés de prendre sa voiture pour aller travailler, c'est un peu compliqué de ne pas pouvoir rouler".

Plus de voitures au garage, c'est moins de pollution dans l'air, c'est ce que préfère retenir Aurélie Solans, conseillère écologiste à la mairie de Paris: "On est face à une situation d'urgence avec cette canicule, ce pic de pollution. C'est la mobilisation de tout le monde qui est en jeu. C'est la mesure que l'on attendait pour protéger la santé des gens".

Selon le gouvernement, cette mesure va permettre de réduire de deux tiers les émissions polluantes.

Juliette Droz avec Paulina Benavente