RMC

Déconfinement: attention à vos pneus!

Après huit semaines de confinement, les pneus de votre voiture peuvent s'être dégonflés même à l'arrêt.

S’il est rare qu’un réservoir d’essence se vide sans rouler, ça n’est pas la même chose avec les pneus. Même à l’arrêt, ils se dégonfle. Il y a plusieurs explications à cela.

La première c’est que l’étanchéité n’est jamais parfaitement assurée entre la jante et le pneumatique. Il peut y avoir des salissures entre la roue et le pneu ce qui provoque des fuites. Autre élément prépondérant : la valve. Lorsqu’on monte un pneu neuf, il est impératif de monter une valve neuve, faute de quoi, là aussi on risque de s’exposer à des fuites. Le bouchon de valve est aussi indispensable. S’il manque, les pneus se dégonflent plus vite. Enfin, l’enveloppe du pneumatique elle-même n’est jamais 100 % étanche. Petit à petit elle laisse passer l’air et ce phénomène est encore plus important sur les pneus bas de gamme.

Les systèmes de surveillance de pression sont-ils fiables ?

Aussi surprenant que cela paraisse, les systèmes de surveillance de pression ne sont pas assez fiables ! Il y a deux technologies pour les systèmes de surveillance des pneumatiques. La plus économique est une technologie indirecte qui ne mesure pas la pression à l’intérieur du pneumatique mais détecte une différence de diamètre, et donc de gonflage, entre les pneus. Or, si les 4 pneus se sont dégonflés en même temps, le système ne verra rien.

Vérifier la pression, une question essentielle de sécurité

Le sous gonflage est beaucoup plus grave que ne l’imagine la grande majorité des automobilistes. Des pneus pas assez gonflés vous font consommer plus, ils s’usent plus rapidement et peuvent mettre votre vie en danger.

200 g de pression en moins suffisent à dégrader la tenue de route sur route sèche et augmentent sensiblement le risque d’aquaplaning lorsque la chaussée est mouillée. Un sous gonflage de 30 % peut même entraîner un déjantage lors d’un coup de volant brutal.

Un bar de pression en moins peut provoquer l’éclatement du pneumatique sur autoroute avec toutes les conséquences catastrophiques que cela peut entraîner.

Les préconisations de gonflage se trouvent en général dans la portière conducteur, au dos de la trappe à essence ou, à défaut, dans le carnet d’entretiens de votre voiture. Pensez à vérifier ces pressions à froid. Si vous le faites après avoir roulé un petit moment il faut rajouter 200 g aux chiffres donnés par le constructeur.

RMC