RMC

Le téléphone au volant? "quand ça sonne je réponds, tout le monde le fait"

Les conducteurs français cumulent jusqu’à neuf comportements dangereux sur un même trajet, selon le baromètre d'Axa Prévention publié ce jeudi. L'usage du téléphone au volant notamment, est reparti à la hausse après une baisse l'an dernier.

Et vous quel conducteur êtes-vous? Axa prévention publie ce jeudi le portrait de l'automobiliste français, et il n'est pas flatteur. Après avoir interrogé près de 1.500 automobilistes, Axa nous apprend que les conducteurs français cumulent neuf comportements dangereux sur un même trajet (pas de clignotant, griller le feu orange, ne pas bien entretenir sa voiture, etc...).

82% des conducteurs sont d'ailleurs très clairs: ils roulent au-dessus des vitesses autorisées. Parmi eux, "41% le font parce qu'ils se sentent davantage en maîtrise, voire en surcroît de vigilance (53%)". Pis, un conducteur sur deux ne ralentit pas par temps de pluie, relève le baromètre. Et les conducteurs de faire preuve de mauvaise foi: "90% des Français considèrent qu'il faut faire de la prévention... sauf sur la vitesse !", relève ainsi Éric Lemaire, président d’AXA prévention, invité ce jeudi de Bourdin Direct.

"Je sais qu'on fait moins attention, mais…"

Et puis il y a le problème du téléphone au volant, une mauvaise habitude qui est de retour. Alors que l'an dernier 46% des automobilistes avouaient utiliser le portable en voiture (tout usage: SMS, GPS, Téléphone), le chiffre grimpe à 59% aujourd'hui. Et à en croire des automobilistes interrogés par RMC sur l'A15, l'usage est totalement décomplexé.

"Si le téléphone sonne, je décroche, avoue l'un d'entre eux. On fait moins attention, on ne sait pas où on est, mais tout le monde le fait".

Et un autre d'avouer: "ah oui, je réponds quand ça sonne. Moi, je téléphone en voiture, mais j'utilise le bluetooth et le kit mains-libres". "Le bluetooth ça reste dangereux, rétorque Éric Lemaire. Parce que votre conversation téléphonique provoque une image mentale qui s'installe sur la route. Dans ce cas, votre cerveau ne récupère que 20 à 40% d'informations venant de la route".

"Même avec le bluetooth c'est dangereux"

Le président d’AXA prévention qui alerte sur un nouveau comportement dangereux: le fait d'utiliser la fonction GPS de son téléphone tout en conduisant. "Vous avez 40% de Français qui ont abandonné le GPS de leur véhicule et qui utilisent celui de leur téléphone. C'est en train de devenir un fait de société".

Sauf que porter une attention visuelle à son téléphone, c'est multiplier par 23 le risque d'accident. "10 personnes par jour sont blessées ou tuées à cause du téléphone au volant", rappelle fort justement Eric Lemaire. L'an passé, 3.469 personnes ont été tués sur les routes (+0,2% par rapport à 2015, soit 8 morts de plus).

P. Gril avec Thomas Chupin