RMC

Loi sur les mobilités: exit les mesures trop clivantes

La loi sur les mobilités a été toilettée en dernière minute. Exit les mesures qui divisent: en pleine crise des gilets jaunes, le gouvernement joue la sécurité.

Pour ne pas alimenter la colère, le gouvernement a préféré faire machine arrière. Plusieurs mesures, susceptibles d'alimenter la fronde, ont finalement été exclues du projet de loi.

Exit les péages urbains: la mesure visait à instaurer un tarif à l'entrée des grandes villes volontaires pour éviter la congestion. Le gouvernement a préféré l'abandonner. Officiellement, pas assez de villes candidates mais surtout la mesure était mal perçue: elle portait en elle le risque d'une fracture entre les territoires, explique un conseiller.

Rétropédalage sur la vignette poids lourds

Autre mesure absente du texte, la fin des véhicules essence et diesel d'ici à 2040. Rétropédalage aussi sur la vignette poids lourd, "le sujet n'est pas abouti, on a encore le temps", se justifie une source au ministère des Transports. Une manière surtout, d'éviter d'ajouter la colère des chauffeurs routiers à celle des "gilets jaunes".

Juliette Droz (avec P.B.)