RMC

"Objectif terre": un nouveau radar routier pour éviter les collisions avec le gibier

-

- - -

En France, 40.000 accidents de la route sont causés chaque année par des "mauvaises rencontres" avec des animaux sauvages

Un radar d'un genre nouveau. Ce radar n’est pas là pour flasher les automobilistes trop pressés, mais pour détecter grâce à des caméras infrarouge la présence d’un cerf, d’un chevreuil ou d’un sanglier et éviter ainsi les accidents avec les voitures en prévenant l’automobiliste grâce à un panneau lumineux en bord de route.

Car en France chaque année, 40.000 accidents de la route sont causés par des collisions avec des animaux sauvages. Fort de ce constat les conseils départementaux tentent de trouver des solutions et expérimentent ces radars un peu particulier: il y’a eu des essais en Isère, en Haute-Savoie et c’est à présent à Seugy dans le Val-d'Oise que ce dispositif est déployé, sur un site de la Départementale D922 identifié comme l’un des 4 secteurs les plus accidentogènes en Île-de-France à cause du passage des animaux, avec 40 collisions recensées entre 2014 et 2019.

Le cerf de retour dans le département

C’est la sécurité des automobilistes qui est en jeu mais aussi la préservation des animaux car les deux sont vraiment liés. Et grâce à l'observation de l'Association pour la gestion du grand gibier dans le Val-d’Oise, on a pu constater que le cerf revenait peu à peu dans le département après l’avoir longtemps déserté.

Un phénomène rendu possible par l’action du parc naturel régional Oise pays de France qui s'attache depuis des années à identifier ces endroits où traversent les animaux qu’on appelle aussi des corridors écologiques, des passages qui assurent une connexion entre deux habitats vitaux pour une espèce.

La D922 fait partie de cette carte de chemins précieux et grâce à ce radar on a déjà détecté depuis le mois de mars 91 animaux, autant d'accidents potentiellement évités et d’animaux sauvés. Et si le test concluant l’équipement pourrait être déployé sur d’autres routes du Val-d’Oise, un département couvert par 21% de forêt et de bois.

Céline Da Costa