RMC

Permis de conduire: il faut en moyenne 29 heures de conduite pour l'obtenir

(illustration)

(illustration) - PHILIPPE HUGUEN © 2019 AFP

Des nouvelles statistiques sont publiées à l'occasion des 100 ans du petit papier rose.

Le permis de conduire fêtera ses 100 ans le 31 décembre 2022. De nombreuses études à ce sujet sont ainsi publiées en ce moment, et un chiffre notable d'une de ces dernières, publié par le comparateur d’assurance Les furets et l’auto-école low-cost Ornikar, est que le précieux sésame s’obtient après 29 heures de conduite en moyenne.

Les Français passeraient également leur permis de plus en plus tard. En 1980, 90% des moins de 25 ans détenaient leur permis, ils ne sont plus que 80% aujourd’hui. Avec un écart très net, et logique, entre Paris et le reste du pays: l’âge médian du passage du permis est de 22 ans au niveau national, contre 26 ans à Paris.

Autre chiffre à retenir: 20% des jeunes conducteurs ont pratiqué la conduite accompagnée avant d’obtenir leur examen. Côté porte-monnaie, pour réviser leur code de la route et réaliser les 20h de conduite obligatoires, les jeunes conducteurs ont déboursé environ 1.150€.

Les dépenses ne s'arrêtent évidemment pas là, une fois le papier rose en poche. Une fois le permis obtenu, les frais pour les jeunes conducteurs continuent d’être conséquents : en moyenne, ils doivent débourser 1.130€ chaque année pour leur prime d’assurance automobile contre 851€ pour la population globale. Pourtant, 90% d’entre eux n’ont jamais eu de sinistre.

Des différences entre hommes et femmes?

Le conducteur moyen obtient donc son permis de conduire après 29 heures de conduite en moyenne donc, mais ça monte à 31 heures en moyenne pour les femmes, contre 27 heures pour les hommes.

Pour autant, la tendance s’inverse quand il s’agit de sinistralité. Si la part des jeunes conducteurs à pouvoir être considérée comme "mauvais conducteurs" est significative (46%, contre seulement 14% dans la population globale), ce constat est encore plus vrai chez les hommes: trois quarts (75%) des hommes jeunes conducteurs sont de "mauvais conducteurs".

Emmanuel Lechypre (édité par J.A.)