RMC

Prix de l'essence: le gouvernement envisage un nouveau coup de pouce aux automobilistes

Pour aider les automobilistes alors que le prix de l'essence flambe, le gouvernement envisage d'augmenter le montant des indemnités kilométriques. Mais pas avant septembre et la prochaine déclaration de revenus.

Les prix du carburant atteignent des montants record. Le gazole coûtait en moyenne 1,65 euro le litre, soit 3,2 centimes de plus que la semaine dernière, le litre de Super était lui à 1,72 euros, le Sans Plomb98 à 1,78 euros. Face à cette situation, le gouvernement penche pour un nouveau coup de pouce aux automobilistes.

A ce stade, une baisse de la TVA est écartée par Bercy. Pour l’instant l’unique piste sur la table mise par l'exécutif, c’est l’augmentation du montant des indemnités kilométriques pour les 2,5 millions de contribuables qui payent des impôts et déclarent des frais réels. 

Tous les ans sur la déclaration d’impôts, les contribuables ont le choix entre l’abattement forfaitaire de 10%, 4 français sur 5 penchent pour cette option ou déduisent leurs frais kilométriques, les frais engendrés par leurs déplacements professionnels.

>> A LIRE AUSSI - Hausse des prix de l'énergie: 60% des Français préfèrent baisser le chauffage pour alléger la facture

Pas avant septembre

Un barème existe. Par exemple, si l’on se rend au travail avec une Peugeot 208 de 6 CV, et que l’on parcourt 4000 kilomètres sur l’année, l’indemnité par kilomètre est fixée à 0,574 euros par kilomètre. L’abattement sera donc de 2296 euros.

Le nouveau coup de pouce du gouvernement ciblerait directement les gros rouleurs, les plus impactés par la hausse des prix du carburant. C'est-à-dire, les aides à domicile, les commerciaux ou encore ceux qui résident loin de leur lieu de travail. Cependant, l’augmentation de l’indemnité kilométrique n’interviendrait pas tout de suite. Pas avant septembre, après la déclaration de revenus. 

Environ trois quarts des Français prennent leur voiture pour aller au travail. La distance moyenne est de 19 km par jour, soit environ 24 minutes de route par jour. Ces trajets coûtent 107 par mois en moyenne.

>> A LIRE AUSSI - 900 euros d'allocations par an pour tous dès le premier enfant: la proposition de Valérie Pécresse fait débat

Léna Marjak (avec Guillaume Dussourt)