RMC

SNCF: au tour des usagers d'organiser une "grève des billets"

Après le mouvement de grève qui a impacté les TGV pendant les fêtes de Noël, les usagers de la ligne TGV Tours-Paris appellent à la "grève des billets", s'estimant lésés et déplorant ne pas pouvoir bénéficier des indemnisations de la SNCF.

La direction de la SNCF risque de se trouver face à une nouvelle grève. Mais cette fois, de voyageurs! L'association des usagers de la ligne TGV Tours-Paris appelle à une grève des billets en janvier. Ces 4.000 abonnés paient chaque mois entre 500 à 600 euros mais ne détiennent pas de billet unique et ne sont donc pas éligibles aux indemnisations proposées par la SNCF afin de compenser les journées de grève de ces derniers jours. Et ils affirment avoir subi cinq jours de grève ce mois-ci. En attendant un geste commercial, ils refusent de présenter leur carte avantage lors des contrôles.

"Cette grève, c'est une manœuvre, elle avait déjà existé en 2012 d'ailleurs", rappelle ce lundi sur le plateau des "Grandes Gueules" l'ancien ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri, qui estime que les usagers ne peuvent pas réellement faire grève, appelant à faire jouer la concurrence.

"Cela fait des années qu'on nous demande pourquoi on ne fait pas la grève des contrôles et on leur explique que c'est interdit", rappelle de son côté Bruno Poncet, cheminot à la SNCF. "Si on le fait, c'est une faute lourde et on risque de se faire virer", assure le syndicaliste sur RMC et RMC Story.

"Il faut qu'ils la fassent tous"

"C'est légitime cette grève, mais il faut qu'ils la fassent tous. Si vous êtes tout seul, c'est un peu compliqué", juge de son côté Malek, ambulancier dans l'Isère.

"Cela m'est arrivé dans les années 90 après un épisode de grève dans le métro parisien. J'ai refusé de donner mon titre à un contrôleur en lui disant que moi aussi je faisais grève. Au bout de 10 minutes, j'ai fini par lui donner ma carte, il a vu qu'elle n'était pas signée et il m'a mis une amende pour ça", raconte-t-il.

"Le problème, c'est que les passagers autour m'ont donné tort", ajoute Malek. Heureusement pour lui, la SNCF a fini par lui donner raison après réclamation.

Faire bloc autour des contrôleurs

Sofiane, contrôleur SNCF en Savoie, estime que cela ne va rien changer: "Les voyageurs vont se retrouver avec des procès-verbaux. Si personne n'a de billet, on va faire un rapport et on va dire que personne n'a de titre de transport et c'est tout". Et en cas d'absence de pièce d'identité, il prévient que cela entraîne l'intervention de la police ferroviaire ou de la police nationale.

Pour mener à bien leur grève, les usagers de la ligne TGV Tours-Paris semblent avoir tout prévu. Ils comptent se regrouper autour du wagon-bar et faire bloc auprès des contrôleurs pour les empêcher de contrôler les billets. En espérant que la situation ne dégénère pas.

G.D.