RMC

Soutien aux familles des victimes de l'incendie de Rouen: "c'est un besoin moral"

-

- - AFP

Une semaine après l'incendie du Cuba Libre qui a fait 13 victimes, le soutien aux familles des proches des victimes s'organise.

L'enquête est toujours en cours pour comprendre comment les bougies du gâteau d'anniversaire d'Ophélie, 20 ans, ont pu embraser le bar et piéger certains de ces occupants. Pendant ce temps, les proches des victimes s'organisent. Un rassemblement aura lieu ce jeudi à 17h45 devant le Cuba Libre. Ils se rendront ensuite devant une fontaine à proximité, habillés de blanc, pour observer une minute de silence et lâcher 300 ballons en mémoire des victimes.

Certains se sont déjà organisés pour venir en aide aux familles des victimes. Nicolas et Ophélie, une boite en carton noire à la mai, font la quête: "Nous faisons une quête pour les victimes du Cuba Libre. C'est dur de le faire mais il faut le faire. Pour les obsèques, pour les parents de blessés lourds, ça les aidera à payer les soins. Dans ces moments-là on perd un membre de la famille et il y a les galères financières, donc on les soutient, on est derrière eux".

"Je sais qu'elle aurait fait ça pour moi"

Naomie, elle, a du mal à retenir ses larmes. Elle aurait dû être là le soir du drame pour fêter l'anniversaire de sa meilleure amie Ophélie: "Je ne peux baisser les bras tant que tout ne sera pas fini. Je fais ça pour elle parce que j'aurais du être là, j'ai envie de la rendre fière et je sais qu'elle aurait fait ça pour moi".

Françoise ne connaissait aucune des victimes, ni leurs proches, mais elle a quand même tenu à participer à la quête: "C'est un besoin moral. On a besoin de participer et de dire qu'on est là".

Les premiers rapports d'experts et les résultats des autopsies devraient être connus ce jeudi et transmis au parquet de Rouen. 

P.B. avec Marie Monier