RMC

Stéphane Tiki sans-papiers: pour Mariani, "il y a un problème d'honnêteté intellectuelle"

Stéphane Tiki le 3 janvier 2015.

Stéphane Tiki le 3 janvier 2015. - BFMTV

Le président des Jeunes Populaires, Stéphane Tiki, se met en congé de son poste, après les révélations du Canard Enchaîné, qui affirme qu'il n'a pas de titre de séjour.

Situation ubuesque à l'UMP. Dans son édition de mercredi, le Canard enchaîné révèle que Stéphane Tiki, le nouveau président des Jeunes populaires de l'UMP, intronisé mi-décembre dernier, n'a pas de titre de séjour ! Cocasse quand on sait que Stéphane Tiki est membre de la Droite forte, un courant au discours musclé sur l'immigration, et qu'il se targuait en 2012 de tracter contre le droit de vote des étrangers.

Face à ces révélations, ce Camerounais d'origine a publié un démenti sur son compte Facebook parlant d'une accusation "inexacte et mensongère". Il explique qu'il a fait une demande de naturalisation qui est en cours, mais il ne dit pas qu'il a un titre de séjour. Il a par ailleurs annoncé qu'il se mettait en congé de la présidence des Jeunes Populaires.

"Un peu surprenant"

Pour Thierry Mariani, député UMP, cette situation est "quand même hallucinante". "Il y a un problème d'honnêteté intellectuelle car quand on dirige un mouvement de jeunes dans un parti politique français la première des qualités est d'être Français. Si non seulement on ne l'est pas et qu'en plus on n'est pas en règle, cela en devient un peu surprenant", s'emporte-t-il sur RMC.

L'ancien secrétaire d'Etat aux Transports ajoute que "Monsieur Tiki est quelqu'un de sympathique mais je trouve choquant qu'il ait caché cette réalité à nos responsables". Abasourdi par cette nouvelle, Thierry Mariani ose en effet "espérer que personne à l'UMP n'était au courant" car si c'était le cas et qu'"on a maintenu une personne, qui n'est pas en règle, en situation de diriger les jeunes du parti, cela me poserait un problème".

"Il aurait dû nous prévenir"

Mais Sébastien Huyghe, porte-parole de l'UMP, assure dans Bourdin Direct que personne n'était au courant. "Stéphane Tiki a fait une demande de naturalisation mais nous ignorions que son titre de séjour avait expiré". Dans ce cas, il estime qu'"il aurait dû nous prévenir et ne pas accepter d'être président des Jeunes Populaires". Lâché par son parti donc, Stéphane Tiki peut toutefois compter sur le soutien de Laura Slimani, la présidente des Jeunes Socialistes.

Dans un premier temps, sur RMC, elle juge cette situation "extrêmement paradoxale", voire "hallucinante", car "il est difficile de comprendre comment quelqu'un qui est dans une situation personnelle compliquée peut en venir à soutenir les politiques de stigmatisation des étrangers soutenues par la Droite forte et plus largement par l'UMP". Elle ajoute néanmoins; "Je soutiens tout de même la démarche de Stéphane Tiki pour se faire régulariser car je suis pour la régularisation de tous les sans-papiers, y compris ceux qui s'opposent à cela".

Maxime Ricard avec Victor Joanin