RMC

Syriens réfugiés en France : "Ici, nous sommes enfin protégés"

-

- - Wikipedia

Face à la crise des migrants, des mairies et des particuliers se mobilisent. Et certains n’ont pas attendu les événements des derniers jours pour agir. Reportage dans une commune de l’Yonne.

Depuis février 2015, la ville de Joigny, dans l'Yonne, accueille 18 réfugiés syriens. Si l'initiative du maire était jusqu'à présent restée très discrète, la situation fait aujourd’hui écho aux injonctions faites aux pays européens d'ouvrir les frontières aux migrants.

3.000 kilomètres séparent Wahada de son ancienne maison, à Homs, en Syrie. Depuis février, c'est dans cet appartement de 70m2, à Joigny, qu'elle vit avec son mari et ses deux enfants. La fin de trois années de calvaire.

"Quand on a franchi la frontière syrienne, on nous a tirés dessus", raconte cette femme. "Une fois en Jordanie, on nous a mis dans des camps durant trois ans. Ici, nous sommes enfin protégés."

"Par humanité"

Dans cette commune de 10.000 habitants son mari, mécanicien, peut de nouveau travailler.

"En Syrie, nous ne pouvions pas travailler ou mettre nos enfants à l’école. Ici, les voisins sont gentils et nous ont tout de suite intégrés. Nous sommes très heureux d’être en France."

Pour Bernard Moraine, le maire de la ville, c'est une question de "fraternité". "On le fait juste par humanité", souligne-t-il. "Être élu et bien faire son travail, c’est mettre en avant les valeurs de la République. Et dans les trois grandes valeurs de la République, il y a la fraternité."

Cette initiative a un impact positif. Les maires des communes adjacentes se disent prêt à accueillir des migrants dans leur ville.

Léa Zacharie