RMC

Coupe du monde 2022: l’intelligence artificielle à l'assaut du monde du foot

Les algorithmes s’invitent de plus en plus dans le monde du foot pour analyser le jeu et conseiller les entraîneurs en temps réel.

Imaginez un œil numérique capable d’analyser précisément ce qui se passe sur le terrain à l’entraînement et pendant les matchs et de conseiller en temps réel l’entraîneur de l’équipe. L’IA intéresse de plus en plus le monde du foot. Ce sont surtout les grands clubs qui les utilisent comme Liverpool qui s'est allié à Deepmind. Cette la filiale de Google a conçu entre autres l’IA qui a battu le champion du monde de jeu de go. Ses ingénieurs ont créé un assistant virtuel intelligent pour l’aider dans ses prises de décisions.

Concrètement, on part d’une masse phénoménale de données sur l’intégralité de matchs d’une équipe de ces dernières années récoltées par des capteurs, trackers gps, dont sont équipés les joueurs. Un algorithme va passer tout ça à la moulinette et essayer de trouver des récurrences, des éléments qui échappent à un œil humain même très aguerri, et faire des suggestions.

Où les joueurs tirent les penalties?

A partir de cela, l'IA va être capable de prédire comment tel ou tel joueur de telle ou telle équipe va réagir dans une situation donnée: si vous faites une passe en profondeur du côté droit contre telle équipe, tel joueur va partir dans telle direction, un autre va faire autre chose.

Parmi ses champs d’analyse, essayer de deviner la trajectoire d’un penalty: la machine a analysé 12 000 penaltys tirés en Ligue des champions et en tire la conclusion que les attaquants visent plus souvent dans le coin inférieur gauche. C’est un exemple parmi d’autres, mais ce genre d’information pourrait évidemment être exploité, pour mieux entraîner les gardiens de but par exemple.

L’outil va aussi servir à analyser les performances des joueurs –estimer leur état de fatigue en fonctions de tout un tas de données très fines, afin d’éviter les blessures. L’outil pourrait même analyser la première mi-temps d’un match et donner des conseils pour la 2e.

>>> Retrouvez le meilleur de la tech en podcasts

Aide à l'entraîneur ou au recrutement

Ce n’est pas de la magie, non plus: dans le foot il y quand même une part d’incertitude qu’aucun machine ne peut anticiper. Il ne s’agit pas de dire qu’on va remplacer l’entraîneur mais tout est question de probabilités et de statistiques. Le sport devient une science comme c’est le cas depuis longtemps avec les sports américains: baseball, basket ou le foot américain. Le football n'est pas en avance sur ce domaine.

De plus en plus de données sont récoltées pendant les entraînements et pendant les matchs et on les analyse de manière scientifique. Les informaticiens, les data scientists, font partie du staff, au même titre que les médecins, par exemple.

La France est plutôt en pointe en la matière. Le PSG travaille même avec l’école Polytechnique pour trouver un informaticien de génie. En 2019, ils ont organisé un grand concours pour trouver une sorte de Mbappé des algorithmes, capable de mettre au point un outil informatique qui aiderait l’entraîneur à prendre les meilleures décisions.

On peut aussi citer une petite startup parisienne qui s’appelle Skillcorner, qui a mis au point une IA capable d’analyser des vidéos de matchs, en regardant en permanence la position et les mouvements de chaque joueur et de la contextualiser et donc d’analyser des tonnes de données ou trouver des faiblesses très précises dans le jeu de l’adversaire, en analysant des dizaines de matchs. L'IA va aussi permettre de trouver de futures recrues. En analysant un match de quatrième division argentine, il va peut-être détecter la perle rare que personne n’aurait pensé à aller chercher.

Anthony Morel avec MM