RMC

"Quelqu'un qui ne sait pas utiliser le numérique met un mois de plus pour trouver un job", assure Mounir Mahjoubi

Pour Mounir Mahjoubi, ne pas savoir utiliser le numérique est un "multi handicap", alors que 20% des Français assurent ne pas être à l'aise avec Internet.

Les Français sont-ils les champions d'Europe du numérique ? Presque, a en croire une étude Harris Interactive pour la Fédération française des Télécoms, publiée jeudi. On y apprend que si 9 Français sur 10 jugent internet indispensable, 20% d'entre eux ne sont pas à l'aise avec internet et que deux tiers des plus de 65 ans trouvent les outils numériques top complexes.

"Personne n'acceptera de les laisser sur le côté", a assuré Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat au numérique ce samedi sur RMC, ajoutant que les services publics resteraient toujours accessibles physiquement. "J'aimerais cependant qu'ils souhaitent accéder au numérique", a-t-il tempéré y voyant "une priorité absolue".

Ressentiment

"Ceux qui savent utiliser le numérique ils vont avoir accès à de nouveaux services, disponibles 24h/24, et les autres vont les regarder en se disant que ce n’est pas pour eux. Cela va créer du ressentiment et ce n'est pas acceptable pour notre pays", a expliqué le secrétaire d'Etat.

"Multi handicap"

Selon une étude de France Stratégie commandée par Mounir Mahjoubi pour chiffrer le manque à gagner pour les gens et la France de l'innaccessibilité au numérique, les personnes en marge auraient beaucoup plus de difficultés: "Quelqu’un qui ne sait pas utiliser le numérique il met un mois de plus pour trouver un travail, il paye tout plus cher car il ne compare pas les prix, il communique moins avec sa famille et s’informe moins. C’est un multi handicap de ne pas pouvoir accéder au numérique", a-t-il expliqué.

La France est l'un des pays les plus connectés avec un très fort taux d'utilisation des smartphones et des tablettes mais reste dans la moyenne des pays européens avec 20% de personne en marge: "On est dans la moyenne, mais cette moyenne n'est pas acceptable", estime Mounir Mahjoubi qui assure que d'ici 2022, il sera possible de faire 100% de ses démarches en ligne.

Vie numérique (avec G.D.)