RMC

Un immeuble HLM privé d'électricité depuis 15 jours à Tours: "C'est très dur", témoigne un résident

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Philippe Huguen - AFP

L'électricité est coupée depuis deux semaines dans une résidence HLM de Tours qui abrite 120 locataires, dont une trentaine d'enfants et des personnes handicapées.

Vivre sans électricité, voici le calvaire que connaissent les 120 locataires des 54 appartements d'une petite résidence HLM de Tours, en Indre-et-Loire, depuis deux semaines. Fin juillet, sans prévenir, EDF a décidé de couper le courant de l'immeuble. En cause, un litige avec le propriétaire, qui refuse de payer ses factures.

Selon l'association Chrétiens-Migrants, qui héberge 18 migrants dont 11 enfants dans six studettes, EDF réclame 20.000 euros au propriétaire des studettes. 

Résultat: des personnes seules, des travailleurs pauvres, mais aussi des familles avec des enfants, des migrants et des personnes handicapées qui se retrouvent en grande difficulté. Se nourrir, se laver, le moindre geste du quotidien est devenu une vraie galère pour ces habitants.

"On ne peut rien faire chauffer"

Antonio témoigne pour RMC de ce quotidien devenu invivable.

"C'est très dur pour nous. Tout ce qui était dans le frigo, le congélateur, il a fallu tout jeter à la poubelle. Ce n'est pas facile, on ne peut rien faire chauffer, on se lave à l'eau froide car le chauffe-eau est électrique. On s'occupe en faisant des mots croisés, avec mon voisin on se soutient moralement. Il faut bien qu'on fasse chauffer pour les enfants!"

La semaine dernière, la justice a rejeté la requête du bailleur et des locataires qui demandaient en référé le rétablissement du courant. Le tribunal de grande instance a estimé qu'en été, l'électricité n'était pas vitale. Des relogements vont être proposés à partir de la semaine prochaine. 

C.H.A. avec Alexandre Janowiak