RMC

Top Gear France : "On y est allés comme des salopards!", se réjouit Philippe Lellouche

Le comédien Philippe Lellouche animera avec Bruce Jouanny et Le Tone la version française de Top Gear, prévue sur 10 épisodes. Il répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi sur RMC.

C'est l'événement télévisuel de l'année : le lancement de Top Gear France sur RMC Découverte (RMC Découverte est une chaîne du groupe NextRadioTV, ndlr). La version britannique, née il y a 38 ans, est l’émission la plus regardée au monde avec la bagatelle de 350 millions de téléspectateurs. Le comédien Philippe Lellouche, animateur de l‘émission française, était ce matin l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et a accepté d’en dévoiler un peu plus sur ce programme.

"On ne va pas changer une formule qui fonctionne, mais on n’a pas cherché à ressemble aux Anglais. On y a été comme des salopards. L’avantage fou de cette émission, c’est qu’il n’y a aucune contrainte. L’équipe installe les caméras et on nous dit allez-y. On ne fait pas deux fois la prise. Il y a probablement ce ton un peu plus franchouillard que les Anglais".

Pour présenter les bolides, le comédien sera accompagné du pilote Bruce Jouanny et du journaliste Le Tone. "Je suis le moins expert des trois, confesse Philippe Lellouche. "J’ai un peu le rôle du téléspectateur, celui qui aime les voitures mais qui n’est pas un expert. Mais celui qui ne s’y connait pas, il s’y retrouve, car c’est un vrai divertissement".

Des invités prestigieux

Interrogé sur le contenu contenu concret du show, l'animateur a répondu que "le meilleur résumé, c’est trois types qui ont un âge mental de 12 ans et à qui on fait essayer les plus beaux jouets du monde.

"On va tester les voitures sous toutes ses formes, avec le maximum d’humour", explique-t-il. "On a même fait danser des danseuses du moulin rouge pour essayer de vérifier très sérieusement ce que raconte la marque. On dit ce qu’on pense de la voiture, sans détour".

Plusieurs invités prestigieux ont acceptés de venir dans l’émission: Stéphane de Groodt, Jean-Marie Bigard, François-Xavier Demaison et même... François Fillon. Et l'animateur confirme, l'ancien Premier ministre était particulièrement motivé. "Fillon est venu très sérieusement faire une émission pas sérieuse!".

E.B.