RMC

Toulouse: 70 vigiles engagés pour la réouverture du site de la fac du Mirail

Réouverture sous tension de l’Université Jean-Jaurès à Toulouse ce jeudi, dans le quartier du Mirail. L’université avait été occupée durant deux mois par des grévistes opposés la mise en place de la réforme de l'entrée à l'université. La direction de l’université a fait appel à 70 vigiles pour empêcher de nouvelles opérations de blocage sur le site.

Ce mardi, une tentative d'étudiants grévistes de forcer le barrage filtrant a déjà été réprimée par la police. L'université était en grève depuis mi décembre puis bloquée debut mars.

Selon la direction de l'université, les dégradations dues à l'occupation des locaux pourraient dépasser les 400.000 euros.

"Si c'est le seul moyen d'exercer, je m'en accommode"

Cécile Jéleili est enseignante, maître de conférence en Droit Public dans cette université. Elle était "contre" la réforme, mais elle estime qu’il était temps que les blocages cessent:

"Il était temps que nous puissions réinvestir nos locaux. Je pense qu'il était temps que nous puissions reprendre nos missions de service public qui ont été trop longtemps interrompues de manière extrêmement violente et contrainte. De sorte que oui c'est une situation de sécurisation extrême. Il y a des tensions, c'est évident. Je le déplore mais ma foi si c'est le seul moyen de récupérer mon lieu de travail et de pouvoir exercer et bien je m'en accommode malheureusement". 
B.M avec Bourdin Direct