RMC

Trois accidents de voiture en trois ans: cette maison en Loire-Atlantique est maudite

La famille Morand est excédée. En trois ans, leur maison située en Loire-Atlantique a été le théâtre de trois accidents de voitures.

Une maison maudite à Saint-Joachim en Loire-Atlantique ? Depuis 2014, trois voitures se sont écrasées contre la demeure de monsieur et madame Morand, située en sortie de virage. De nombreux dégâts ont été à déplorer. Deux des véhicules accidentés ont en effet défoncé le mur du salon. Le troisième a quant à lui embouti le portail. Une personne est également décédée.

La fille de la propriétaire, Geneviève Morand, se bat afin que d'un nouvel incident ne se produise pas. Elle a même fait installer un panneau "Il reste encore des gens à écraser, vous pouvez accélérer" devant la maison de ses parents. À 75 ans, elle raconte le dernier accident:

"La roue de la voiture s'est détachée et a abîmé notre garage. La voiture est venue se jeter comme une bombe sur la façade", explique-t-elle exaspérée. De plus, la compagnie d'assurance a refusé de rembourser les dégâts: "Jamais je n'aurais pensé cela. Je ne l'admets pas. C'est inhumain".

"Plus de passages piétons et de pistes cyclables"

À travers l'Association de la RD50 qu'elle préside, elle se bat contre l'insécurité routière. Dans cette petite commune située à quelques kilomètres de Saint-Nazaire, les drames ont été nombreux comme témoigne une habitante: "En 1983, ma nièce s'est faîte tuer alors qu'elle avait 18 ans".

Les voisins de Geneviève, également soumis au danger, réclament quant à eux des aménagements de la route départementale:

"Les gens doivent respecter les panneaux et aller à 50 kilomètres par heure. Maintenant, il faudrait également plus de passages pour les piétons et des pistes cyclables".

Des installations de ronds-points pourraient être décidées à la rentrée afin de faire baisser la vitesse.

Baptiste Coupin et Arthur Blanquet