RMC

Zoo de Beauval: la naissance du bébé panda va faire beaucoup de bien à l'économie locale

Deux jours après sa naissance, le bébé panda du zoo de Beauval va bien. Mini Huan-Zi – son nom provisoire – fait ses besoins et tête sa mère. Sa naissance pourrait faire beaucoup de bien à l'économie locale.

142 grammes à sa naissance, le petit est encore faible et nécessite la présence intensive de soigneurs auprès de lui. Toutes les deux ou trois heures, il est emprunté à sa maman panda pour le biberonner.

Il ne devrait pas quitter cet espace clos, à l’abri des regards, avant deux mois au moins. Pour le moment, le public peut l’observer par l’intermédiaire d’écrans, qui retransmettent le film de la sa naissance ainsi que des images en direct.

Son prénom officiel sera décidé dans les prochaines semaines. Il lui sera donné par la première dame et chinoise et son homologue française, Brigitte Macron. La femme du Président a accepté d’être la marraine du nouveau-né.

L'arrivé des parents pandas en 2012 avait boosté le tourisme

A Saint-Aignan-sur-Cher, village de 3200 habitants où est implanté le zoo, la nouvelle a été accueillie avec beaucoup de joie par les artisans, commerçants et hôteliers. Après l'arrivée en 2012 de maman et papa panda qui a boosté le tourisme, le dernier-né pourrait bien être un panda en or pour l’économie locale.

Après leur visite du zoo, pas question pour Agathe et sa famille de repartir sans un souvenir. Ils s'arrêtent donc faire quelques emplettes chez un fromager de Saint-Aignan-sur-Cher. C'est Véronique qui tient la boutique. Pour elle pas de doute, le bébé panda va faire gonfler les recettes du magasin de 10 à 20%:

"C'est une excellente nouvelle. Les touristes vont venir encore plus nombreux donc pour nous, ce n'est que du bonheur. Quand les pandas sont arrivés, ça a été l'effervescence, ça a fait venir beaucoup de monde. Mais alors là, avec le bébé, c'est vraiment magique", explique la commerçante.

L'hôtel ouvert exceptionnellement pendant les vacances de Noël

Le téléphone de l'office de tourisme n'arrête pas de sonner. Depuis la naissance de Mini Huan-Zi, la fréquence des appels des réservations à proximité du zoo a doublé. Cela réjouit Jennyfer Saulnier, directrice de l'office de tourisme:

"C'est une formidable locomotive, une formidable opportunité qui se présente. C'est un vrai défi pour nous."

Le zoo s’attend à des prochains mois riches en visiteurs curieux de voir le jeune panda. Le complexe hôtelier du parc sera exceptionnellement ouvert pendant les vacances d’automne et de Noël.

Benoit Ballet (avec Arthur Blanquet)