L’Etat condamné à verser 500 euros à Salah Abdeslam: "Il est normal que la justice fasse son travail"

Etienne Liebig
 

La justice a estimé que l'Etat français n'avait pas le droit de placer Salah Abdeslam dans une cellule sous vidéo surveillance jour et nuit.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire