RMC

Hollande et ses 74 ministres: "Le ministre durable n'existe pas et c'est plus grave qu'on ne le croit"

Jamais aucun président de la République, sous la Vème République, n'avait eu autant de ministres en un quinquennat: 74 personnes ont rejoint le gouvernement depuis que François Hollande est entré en fonction, le 15 mai 2012. Un chiffre commenté ce mercredi par Bruno Jeudy, rédacteur en chef politique à Paris Match.

"Cette valse des ministres est la pathologie politique de la Vème République. Et c'est assez étonnant parce que la Vème République avait été bâtie sur l'idée de mettre fin à l'instabilité ministérielle. Mais, les décennies passant, on revient à celle-ci parce que les présidents changent les gouvernements et les Premiers ministres à chaque coup de tabac. Une élection qui se passe mal, un referendum perdu, une crise politique dans la rue et, hop, on change le gouvernement, on change les ministres les plus importants. Il n'y a pas de ministre durable.

(Sur les 74 ministres passés sous Hollande), il n'y a que deux ministres qui sont restés sur le même portefeuille en cinq ans: Marisol Touraine et Jean-Yves Le Drian. Le ministre durable n'existe donc pas. Et ça c'est sans doute, à mon avis, plus grave qu'on ne le croit parce que ça veut dire que la technocratie finit par prendre le pas sur le volontarisme du politique.

On utilise souvent l'expression de fusible pour le Premier ministre mais on pourrait aussi l'utiliser pour les ministres importants. Combien de ministre de l'Education sont tombés suite à des manifestations, des réformes avortées? On a connu ça aussi avec les ministres de l'Economie. (…) Et vous imaginez les conséquences que ça a vis-à-vis de nos partenaires européens qui ne peuvent du coup absolument pas prendre au sérieux les différentes politiques à peine entreprises et qui s'arrêtent pratiquement dans l'instant".

M.R avec Roselyne Bachelot