RMC

Affaire Fillon: "la défense médiatique qui a été faite par lui et ses amis est calamiteuse"

A 81 jours de la présidentielle, tous les regards sont focalisés sur François Fillon et son épouse Penelope. Pour la Grande Gueule Gilles-William Goldnadel, l’hystérie médiatique qui entoure le candidat l’a déjà condamné à la défaite.

François Fillon peut-il tenir? A quelques mois du premier tour de l'élection présidentielle, les révélations sur les salaires versés à ses proches ne cessent de sortir dans la presse. 

Le Canard Enchaîné affirme, mercredi 1er février, que sa compagne Penelope aurait finalement reçu 900 000 euros en tant qu’assistante de son mari et comme conseillère à la Revue des deux mondes. Pour la Grande Gueule Gilles-William Goldnadel, la défense de François Fillon est calamiteuse. Surtout, il affirme que le candidat est pris dans une spirale médiatique qui l'empêchera de présenter sa candidature. 

"Ça caractérise une hystérisation médiatique de la vie politique invraisemblable. Le fait que cette mise en accusation arrive à ce moment de la campagne est quelque chose d’exceptionnel. Il se trouve que, quand vous êtes plongé dans un maelstrom politico-médiatique, vous ne pouvez pas vous en sortir."

Gilles-William Goldnadel critique aussi une défense qu'il juge médiocre de la part du candidat. "La défense médiatique qui a été faite par lui et ses amis est calamiteuse. La personnalité de Fillon est calquée sur l’austérité notariale, sur le fait qu’il va falloir se serrer la ceinture. Mais ce que j’ai détesté, c’est qu’il dise en pensant très fort à Sarkozy: 'je ne peux pas être soupçonné de quoi que ce soit, vous avez pensé à De Gaulle mis en examen?' C’est quelque chose de calamiteux. Pour terminer, je pense que Fillon n’aurait pas dû prendre son air catastrophé en disant : 'on attaque ma femme, c’est affreux'. Il fallait dire: 'vous vous foutez de moi? à trois mois (de la présidentielle ndlr) vous me faites ça?'".

Les Grandes Gueules avec A. B.