RMC

Ce boulanger a été condamné pour avoir travaillé 7 jours sur 7: "Qu'on arrête d'emmerder les gens qui travaillent"

Cédric Vaivre, boulanger à Lusigny-sur-Barse, dans l'Aube, a été condamné à 3.000 euros d'amende pour avoir ouvert sa boutique 7 jours sur 7 cet été. Il a fait part de s colère ce jeudi dans les Grandes Gueules.

C'est le coup de gueule d'un boulanger qui voudrait pouvoir travailler et à qui l'administration met des bâtons dans les roues. Cédric Vaivre, boulanger à Lusigny-sur-Barse, dans l'Aube, commune de 2.000 habitants, vient de se voir signifier une amende de 3.000 euros par les services de l'Etat pour avoir ouvert sa boutique 7 jours sur 7 en juillet et août. Une règle qui date des années 1920, propre aux boulangers et qui leur impose un jour de fermeture hebdomadaire, sauf dérogation. Une dérogation dont bénéficiait pourtant jusque-là Cédric Vaivre, mais qui ne lui a pas été autorisé cette fois. Invité des Grandes Gueules ce jeudi, il a fait part de sa colère.

"Il faut arrêter de faire chier les gens qui travaillent. On se lève tous les matins pour remplir la boutique et satisfaire les clients. J'aime fabriquer le pain et faire plaisir à mes clients", a-t-il réagi. Avant de s'emporter: "C'est déjà assez lourd administrativement et financièrement de reprendre une boite aujourd'hui et on vient vous emmerder pour un décret à la con, et qui fait chier tout le monde parce que il n'y a pas que moi que ça emmerde".

P. G. avec les GG