RMC

Christian Page, SDF, au député Sylvain Maillard sur RMC: "Il faut que vous preniez conscience que des gens meurent dans la rue"

Ce jeudi chez les Grandes Gueules, Christian Page, SDF, était face au député LaREM Sylvain Maillard. Il a interpellé l'homme politique sur l'inefficacité des gouvernements successifs.

Face à face inédit ce jeudi dans le Grand Oral des Grandes Gueules. Le député LaREM Sylvain Maillard était face à Christian Page, SDF parisien. Le député a déploré le manque de logements dans la capitale: "Il faut construire davantage, libérer le foncier" et "baisser la pression immobilière", a préconisé Sylvain Maillard.

Des propos peu appréciés par Christian Page, qui vit dans la rue depuis avril 2016:

"Ce genre de discours me saoule un petit peu. Je vais vous faire 20 ans de politique en une phrase: Chirac a parlé de réduire la fracture sociale, derrière: on a eu Sarkozy qui a promis zéro SDF à la fin de son mandat, derrière: on a eu Hollande qui devait baisser la courbe du chômage, et ensuite Emmanuel Macron nous a dit qu'il n'y aurait plus personne à la rue au 31 décembre 2017. Moi j'ai enterré un pote le 2 janvier. Il faut que vous preniez conscience que des gens meurent dans la rue, des femmes, des enfants, des personnes âgées. Il faut arrêter! Il faut vraiment faire. Parler, c'est bien, mais ça fait 30 ans qu'on en parle".

"Je redis que mes propos étaient maladroits"

Sylvain Maillard est aussi revenu sur ses propos affirmant que "la majorité des SDF étaient la rue par choix". Il avait aussi assuré que seulement "50 SDF" dormaient dans la rue dehors faute d'hébergements en Ile-de-France :

"Je redis que mes propos étaient maladroits mais j'aurais aimé qu'on les prenne dans leur intégralité. Je parlais d'une partie des hommes et des femmes à la rue. Je le regrette, je sais que ça a blessé. Mais c'est une phrase que je n'ai jamais prononcée", s'est-il défendu sur RMC.
P.B.