RMC

Dans le casting, on ne peut pas reprocher à Emmanuel Macron de ne pas avoir tenu ses promesses

Mercredi, le gouvernement tant attendu du nouveau Premier ministre a été annoncé.  Sur les 18 ministres et 4 secrétaires d’Etat nommés, on dénombre 11 hommes et 11 femmes, mais aussi 11 personnalités issues de la société civile et 11 du monde politique. Un mélange qui respecte les promesses du président pour la Grande Gueule Karim Zéribi.

Il s’était engagé à proposer de la nouveauté et un mélange politique, c’est désormais chose faite. Le premier gouvernement d’Emmanuel Macron respecte les engagements pris pendant sa campagne. Un mélange d’expérience et de jeunesse, de droite, de gauche et du centre, qui séduit la Grande Gueule Karim Zéribi. 

"Macron a fait ce qu’il a dit et ce n’est pas très courant qu’un politique applique des promesses de campagne, à peine élu. Sur la forme, il est fidèle à ce qu’il a dit pendant toute la campagne. Il y a de l’expérience politique de droite comme de gauche, sur des ministères régaliens où il a mis du solide. Il y a aussi de la société civile que je qualifierais d’expert, sur des ministères parfois techniques mais très corporatistes. Dans ces ministères, on a besoin de se parler dans l’entre soi, et d’être convaincu que l’interlocuteur connait le sujet. C’est le cas".

La Grande Gueule est ensuite revenue sur la nomination de Nicolas Hulot, à la transition Ecologique et Solidaire. "Il a pris la star de l’écologie sur le mercato français depuis 15 ans, qui avait refusé l’entrée au gouvernement Chirac, Hollande, Sarkozy et là, qui accepte. Cette star entre dans un gouvernement où le Premier ministre est l’ancien directeur des affaires publiques d’Areva, donc favorable au nucléaire. Il a un premier dossier sur la table qui est celui de Notre-Dame-des-Landes, donc je ne peux pas imaginer que l’aéroport se fasse. Ce n’est pas possible".

"Il a récompensé des gens qui lui ont fait confiance"

"La parité est parfaite et il y a du renouvellement au niveau des générations. J’appelais à la nomination de Majhoubi et c’est fait. Enfin, il a quand même récompensé des gens qui lui ont fait confiance dès la première heure, et qui n’étaient pas des gens très respectés par leur parti politique. Il les a mis dans des positions délicates comme Castaner. Dans le casting, on ne peut pas reprocher à Emmanuel Macron, de ne pas avoir tenu ses promesses".

Les Grandes Gueules avec A. B.