RMC

Des députés boycottent Greta Thunberg à l'Assemblée: ont-ils raison?

Elle est devenue l'égérie de la lutte climatique. Et s'attire également de nombreuses critiques. La jeune suédoise de 16 ans doit prononcer un discours sur le climat au grand dam de certains hommes politiques.

La jeune militante écologiste de 16 ans, Greta Thunberg est attendue, ce mardi, à l’Assemblée nationale pour participer à un débat sur l’urgence climatique. Elle a été invitée par les 162 députés du groupe "Accélérons la transition écologique" à une réunion ouverte aux autres parlementaires, mais plusieurs députés LR et RN s’y sont ferment opposés.

Guillaume Larrivé, candidat à la présidence des Républicains, a appelé ses collègues "à boycotter Greta Thunberg à l’Assemblée nationale".

Pour Julien Aubert, député LR du Vaucluse, et aussi candidat à la président des Républicains, il est hors de question d’applaudir "une prophétesse en culottes courtes"

Une réflexion de "vieux con"?

Le premier secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure et la présidente de Génération écologie Delphine Batho ont critiqué lundi l’attitude des députés LR et RN opposés à la venue de l’égérie écologiste suédoise de la lutte contre le changement climatique.

Julien Aubert regrette surtout que la venue de Greta Thunberg empêche un vrai débat sur les moyens de lutter contre le réchauffement climatique. Invtéi de RMC, lundi, le député LR du Vaucluse estime que la jeune Suédoise oublie de parler du fond et préfère s’en tenir à un discours alarmiste.

"Je note que nous avons aucun débat rationnel sur le fond. Elle est le visage souriant d’un mouvement radical vert qui considère que nous avons six ans pour changer du tout au tout dans la société. C’est une remise en cause des mécanismes économiques et capitalistes. C’est une sorte de marxisme [...] Elle défend un discours millénarisme. Tout ceci nous empêche d’avoir un discours rationnel sur la manière dont on réduit les émissions de CO2 […] Cette jeune fille est un objet marketing plus qu’une climatologue" explique-t-il face aux Grandes Gueules.

Critiquée ou encensée, Greta Thunberg, poursuit son engagement contre le réchauffement climatique, avec de nombreuses rencontres prévues dans le monde, notamment au sommet pour le climat à New York au siège des Nations Unies, en septembre prochain.

L’adolescente de 16 ans a reçu dimanche le Prix Liberté 2019 à Caen en présence de vétérans du Débarquement de Normandie de 1944.

Marie Roux