RMC

Garde à vue de Michel Platini: le ton monte entre Olivier Truchot et un journaliste de Médiapart

Débat animé dans Les Grandes Gueules ce mercredi concernant la garde-à-vue de Michel Platini dans l'affaire de l'attribution douteuse de la Coupe du monde de football au Qatar en 2022.

L'ex-patron de l'UEFA Michel Platini et l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, ont été interrogés longuement mardi par des enquêteurs sur des soupçons de corruption sur les conditions d'attribution du Mondial 2022 et sur l'organisation de l'Euro 2016 en France.

L'ancienne star de l'équipe de France (64 ans vendredi), qui fut aussi vice-président de la Fifa jusqu'en 2015, est ressorti libre sans qu'aucune charge n'ait été retenue à son rencontre, d'après son avocat, après plusieurs heures de garde à vue dans les locaux de l'office anticorruption de la police judiciaire à Nanterre, près de Paris.

"On jette son nom en pâture!"

Yann Philippin, journaliste à Mediapart était l'invité des Grandes Gueules pour évoquer le sujet et a rappelé que si il est sorti "sans charges" de cette garde-à-vue cela ne veut pas dire qu'il ne pourra pas être mis en examen par la suite.

Si Michel Platini est considéré comme un suspect, présumé innocent, Olivier Truchot regrette en revanche que l'on "jette son nom en pâture" et trouve à titre personnel que Médiapart prend parti dans cette affaire. S'en est suivi un débat animé avec Yann Philippin qui défend les méthodes d'investigation de son entité.

Les GG