RMC

Gratuité des transports: si Pécresse est "ouverte", son vice-président estime que c'est de la "démagogie"

Stéphane Beaudet, vice-président de la région Île-de-France en charge des Transports, n'est visiblement pas séduit par la réflexion lancée par Anne Hidalgo concernant la gratuité des transports en commun à Paris. Valérie Pécresse, présidente de la région, se dit pourtant "ouverte aux idées neuves".

Contrairement à la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse qui se dit "ouverte aux idées neuves" concernant la gratuité des transports à Paris, son vice-président en charge des Transports s’est montré totalement opposé à cette idée ce mardi matin dans Les Grandes Gueules sur RMC.

Stéphane Beaudet (groupe LR) a expliqué que cette réflexion lancée lundi par la maire de Paris Anne Hidalgo n’est "absolument pas" une perspective à laquelle il adhère. "Je suis philosophiquement et fondamentalement contre. Il n’y a rien de gratuit, et peut-être encore moins les transports qu’autre chose."

"Qui paye à la fin ?"

Le maire de Courcouronnes (Essonne) parle même de "démagogie" et avance les milliards d’euros investis chaque année pour moderniser les lignes de Paris et d’Île-de-France.

"Je veux bien qu’on parle de gratuité, mais qui paye à la fin ? Faire croire aux gens que les transports seraient gratuits, alors même que nous sommes dans une métropole où l’abonnement mensuel est un des moins chers du monde, c’est de la démagogie."
James Abbott avec les GG