RMC

Grégoire revient sur son lynchage après sa reprise d'Oasis: "Au final, ça m'a fait de la pub"

Grégoire était l'invité des GG ce vendredi. Le chanteur est revenu sur le tollé provoqué par sa reprise d'une chanson d'Oasis jugé catastrophique sur les réseaux sociaux.

"Oreilles qui saignent", "voix de mouton"… La reprise de "Don't look back in anger" de Grégoire avait déchaîné les 'haters' sur les réseaux sociaux. Filmée à la gare de Lyon dans le cadre d'un partenariat avec la SNCF le 28 août, la séquence était d'abord passée inaperçue avant d'être repérée par Brain Magazine puis reprise par les Inrocks début octobre. Le chanteur est revenu sur cet épisode de lynchage virtuel ce vendredi chez les GG.

Grégoire n'avait pas hésité à répliquer aux critiques avec humour, établissant même un classement des tweets critiques les plus drôles. "Sur Internet, il y a le pire et le meilleur. Moi ça m'a beaucoup fait rire. Certains sont vraiment très drôles, d'autres sont juste méchants donc je n'en parle pas", se souvient-il, admettant toutefois s'en être pris "plein la gueule".

"Si j'avais chanté du Jean-Jacques Goldman, on en aurait jamais parlé"

Le chanteur, qui sort un nouvel album, tacle au passage l'hebdomadaire musical: "Les Inrocks et leurs copains ont parlé deux fois de moi, une fois quand j'avais touché à John Lennon et une fois quand je touche à Oasis. Si j'avais chanté du Jean-Jacques Goldman, on en aurait jamais parlé. Un chanteur populaire de chanson française n'a pas le droit de chanter une chanson rock".

Il assure toutefois que ce buzz lui a finalement été bénéfique: "Au final ça m'a fait de la pub parce que tous les journaux ont parlé de ma réponse. Un mois avant la sortie de mon album, ça faisait 4 ans que j'étais parti pour m'occuper de mes enfants, et j'étais partout!"

P.B.