RMC

"J'espère que Yann Moix s'en mord les doigts pour ce qu'il a dit à Maggy Biskupski", martèle Elina Dumont

Après le suicide de Maggy Biskupsky, porte-parole du mouvement "Policiers en colère" Elina Dumont s'en est pris à Yann Moix, le chroniqueur de France 2.

Âgée de 36 ans seulement, la présidente de l'association "Mobilisation des policiers en colère", créée après le drame de Viry-Chatillon en 2016, s'est suicidé lundi à son domicile avec son arme de service. Maggy Biskupski avait porté la voix du malaise des policiers sur de nombreux plateaux télés.

Un décès qui a provoqué la colère d'Elina Dumont, qui s'est attaqué à l'un des détracteurs de la policière sur le plateau des GG mardi: "Yann Moix, j’espère qu’il s’en mord les doigts de ce qu’il a dit", a-t-elle assuré, alors que le chroniqueur de France 2 s’en était vivement pris à Maggy Biskupski sur le plateau d’On est pas couché en septembre dernier.

Enquête de l'IGPN

"Il y a une banalisation des violences policières au quotidien qui est atroce. Je trouve que le gouvernement ne soutient absolument pas les policiers. Cette femme si elle est sortie de son droit de réserve, c’est qu’il y avait de vraies raisons", a ajouté Elina Dumont.

Maggy Biskupski était sous le coup d'une enquête de la police des polices, l'IGPN, pour être sorti de son droit de réserver et avoir dénoncé les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les policiers.

Les GG (avec G.D.)