RMC

"Je suis exaspéré par la municipalité de Paris": le coup de gueule de Thibault Lanxade

Le chef d'entreprise Thibault Lanxade s'est emporté contre Anne Hidalgo et la municipalité de Paris ce vendredi dans Les Grandes Gueules après l'annonce d'une taxe sur les véhicules "free-floating" (location de trottinettes, scooters électriques etc...)

Les véhicules de location en libre-service pullulent dans la capitale depuis quelques années: vélos, trottinettes, scooters traînent sur les trottoirs et causent l'ire de nombreux habitants. 

La mairie de Paris a décidé de répondre face à cette invasion de véhicules mal rangés. Elle a annoncé jeudi la mise en place d'une redevance sur ces véhicules aux entreprises les distribuant et la volonté d'encadrer leur stationnement. Cette taxe devrait servir à financer l'aménagement de places.

Mais cela ne satisfait pas du tout la Grande Gueule Thibault Lanxade, chef d'entreprise, qui regrette que l'on soit obligés de taxer systématiquement. 

"Je rappelle que Paris se vide de 12.000 à 20.000 habitants chaque année..."

"Je suis exaspéré par cette municipalité. Un classement sorti il y a deux jours nous dit que Paris est devenu la ville la plus chère du monde. Pour une municipalité de gauche c'est quand même curieux. Et la mairie promeut les nouvelles mobilités propres le vélos, les trottinettes etc...
Et au lieu d'emmerder l'ensemble des Parisiens à barrer les rues de Paris pour créer les voies qui permettraient cette mobilité, immédiatement le réflexe pavlovien est de mettre une taxe, et ce réflexe est insupportable. On promeut les trottinettes, on est dépassés par l'événement et on créé une taxe en pensant que ça va les ranger immédiatement.
Cette municipalité est tombée sur la tête elle est totalement illisible. Regardez ces rues dans Paris on ne sait pas pourquoi elles sont bloquées, personne n'est prévenu. On a bien compris qu'ils voulaient restreindre la circulation et emmerder les Parisiens ils ne communiquent pas ils sont d'une violence incroyable à l'égard des automobilistes. Je rappelle que Paris se vide de 12.000 à 20.000 habitants chaque année..."
James Abbott