RMC

Le billet d'humeur de Sylvain Grandserre

-

- - -

Comme chaque semaine, Sylvain Grandserre, l'instituteur des "Grandes Gueules", nous livre son billet d'humeur sur le monde de l'éducation.

Clash prépa !

Le classement PISA vient de confirmer que notre système scolaire produit à la fois des élites et des cancres. Très tentant dès lors de déshabiller Pierre - prof de classe préparatoire - pour habiller Paul - enseignant en zone d'éducation prioritaire - en prenant une part des revenus de l'un (on parle de 10 % à 20 % quand même) pour financer la décharge de l'autre. Une vraie... lutte des classes !

Certains se réjouiront d'apprendre qu'on frappe au chéquier ces professeurs qui ont la particularité d'être les mieux payés tout en faisant le moins d'heures de cours. Ce serait pourtant une erreur. Construire un cours en classe préparatoire revient à préparer une conférence. Les effectifs sont élevés, souvent 50 par classe, avec de nombreuses copies des plus copieuses ! Le niveau de recrutement est très élevé (agrégation), les enjeux importants. Les élèves eux-mêmes (près de 25 % de boursiers) parlent en faveur de ces professeurs investis, proches, exigeants. Certes, on aimerait qu'autant de moyens soient dégagés pour les universités ou les écoles.

En attendant, V. Peillon prend le risque de déstabiliser ce qui fonctionne bien dans un système déboussolé. Mais au moins aura-t-on appris qu'il existe quelques professeurs aussi bien payés chez nous qu'on l'est en Allemagne, en Suisse, en Irlande, aux Pays-Bas, en Corée, au Danemark, au Japon et ailleurs encore. Ah oui, c'est vraiment choquant !

Sylvain Grandserre