RMC

"Le problème ce n’est pas que Ribéry mange cette côte de bœuf, c’est qu’il insulte les gens qui trouvent ça obscène", assure Michel Onfray

Le joueur français a partagé une vidéo de lui commandant une pièce de viande recouverte d'or. Face à la polémique qui s'est créée, il a répondu par des insultes sur les réseaux sociaux avant d'être sanctionné par son club pour ses dérapages.

La polémique après la vidéo publiée par le footballeur Franck Ribéry a été forte. Le Français du Bayern Munich a partagé une vidéo alors qu’il s’était rendu dans le restaurant du célèbre chef cuisinier turc Nusret Gökçe alias "Salt Bae". 

On voit le Français qui découvre la côte de bœuf, recouverte d’or, qui vient de commander. Une pièce de viande qui coûte très cher, environ 478 euros selon le restaurant Nusr-Et de Dubaï contacté par l’AFP. Bien loin cependant des 1200 euros qui avaient été annoncés au départ par le quotidien allemand Bild

La polémique a rapidement gonflé et le joueur s’en est pris verbalement à ce qui l’ont attaqué via les réseaux sociaux. Pour le philosophe Michel Onfray, "le problème ce n’est pas Ribéry mange ce genre de chose, mais qu’il insulte les gens qui trouvent ça obscène". 

Des insultes qui ne passent pas

Pour lui, il faut comprendre "qu’il y a des gens qui ont des difficultés avec les fins de mois, ‘gilet jaune’ oblige, on voit bien qu’il y a des gens qui a la moitié du mois ont des problèmes pour cinq euros, dix euros et Ribéry se montre dans un geste terriblement obscène ", explique-t-il. 

Ce qui dérange le philosophe au-delà du fait de manger ce type de plat, au prix où il coûte, c’est l’affichage qui s’en suit sur les réseaux sociaux.

"Il dit regardez ce que je suis en train de manger. Des gens disent, c’est un peu obscène et il leur dit 'bande de cons' etc... Enfin tout le langage fleuri de Ribéry", poursuit le philosophe. 

Suite à ses insultes, l’international Français a été sanctionné financièrement par son club le Bayern de Munich.

Guillaume Descours