RMC

Ministre flashée à 150 km/h: "L'excuse de l'urgence, c'est se croire au dessus des autres"

La secrétaire d'Etat à l'écologie, Emmanuelle Wargon, a été contrôlée à 150 km\/h au lieu de 110 jeudi sur l'A1. Les Grandes Gueules trouvent sa justification encore plus grave que son infraction.

La secrétaire d’Etat à l’écologie Emmanuelle Wargon a été contrôlée en excès de vitesse sur l'autoroute A1 jeudi. Sur une portion limitée à 110 km/h et en plein pic de pollution, sa voiture, conduite par un chauffeur, a été flashée à 150 km/h en rentrant de Cambrai (Nord), comme le rapporte Ouest France.

Mais c’est surtout la justification qui a fait bondir certaines Grandes Gueules ce vendredi. En effet La Voix du Nord rapporte que le cabinet de la ministre a justifié cet écart étant "pris dans l’urgence de l’agenda même si cela ne constitue pas une excuse." Mourad Boudjellal, président du RC Toulon trouve ainsi que cette excuse est plus grave que l’infraction.

"Comme d’habitude dès que les gens ont le pouvoir ils se permettent tout"

"C’est vrai que quand on a le temps on roule vite ! Non mais c’est d’une stupidité absolue. on a tous une urgence d’agenda. Tous ceux qui bossent ont une urgence d’agenda. C’est ‘faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fait’."

Elina Dumont, ancienne SDF, est également choquée et note le côté très peu écologique de son attitude.

"Bien sûr que ça me choque, c’est une professionnelle de l’écologie tu vas pas me dire qu’elle ne savait pas qu’il y avait un pic de pollution en plus. Comme d’habitude dès que les gens ont le pouvoir ils se permettent tout. Quand je pense à tout le pataquès qu’ils ont fait pour les 80 km/h…"

"L’excuse de l’urgence c’est vraiment se croire totalement au dessus des autres"

L’avocat Gilles-William Goldnadel ne trouve également aucune raison de défendre le comportement de la secrétaire d’Etat.

"L’excuse de l’urgence c’est vraiment se croire totalement au dessus des autres. Et de penser qu’il n’y a que leurs affaires qui sont vraiment importantes. D’autant que c’est la première de France qui devrait faire attention sur la vitesse… (...) Ca valide ce que je dis toujours: 'Celui qui a le discours moral le plus sévère, c'est celui le plus pervers'."

Dans tous les cas, la secrétaire d’Etat a expliqué à La Voix du Nord qu’elle allait "régler l’amende dans les meilleurs délais".

James Abbott