RMC

"On n’a pas eu le sentiment que le Président allait prendre une décision radicale pour le week-end" assure le maire de Poissy, Karl Olive

L'élu a rencontré Emmanuel Macron mercredi à Poissy. Il a a notamment pu échanger la stratégie que va adopter le gouvernement dans les prochaines semaines face à l'épidémie.

Emmanuel Macron s'est rendu mercredi à l'hôpital de Poissy, en région parisienne, pour rencontrer des soignants. Il a aussi échangé avec une douzaine de maires de France. Il a également rencontré le maire LR de Poissy Karl Olive avec qui il a pu s’entretenir.

>> A LIRE AUSSI - Reconfinement ou pas: pourquoi Emmanuel Macron hésite-t-il?

Invité dans les "Grandes Gueules" ce jeudi, l’édile a démenti les affirmations comme quoi le président de la République avait entériné le confinement de l’Île-de-France le week-end.

“Hier en sortant de l’entretien qui a duré deux heures ici en mairie et deux heures et demie à l’hôpital, on a dit à bras raccourcis que le confinement le week-end était entériné. Pas du tout. On n’a absolument pas eu le sentiment que le Président allait prendre une décision radicale le week-end”, affirme-t-il.

Il estime cependant qu’Emmanuel Macron n’est pas non plus en pleine hésitation. Pour lui, cette visite était surtout une visite pour voir comment ça se passe sur place.

“Je pense qu’il n'hésite pas. Il est venu recueillir sans filtre le retour de terrain. Je l’avais appelé pour ça. Je pense très honnêtement qu’on va avoir en semaine ce qu’il appelle des mesures de freinage. Qu’est-ce que c’est? Peut-être que le télétravail va être systématisé et très fortement recommandé. Encore une fois il y a les conditions sanitaires, mais quand on voit les conditions de détresse sociale, psychologique et parfois psychiatrique et puis la souffrance de nos jeunes, je ne suis pas sûr que les enfermer ça va faire reculer le virus”, explique Karl Olive. 

>> A LIRE AUSSI - Vaccin AstraZeneca: comment l'Agence européenne du médicament va-t-elle rendre son avis?

Des expérimentations sur la façade Atlantique?

Il assure que ce qui a changé depuis quelque temps, c’est que le gouvernement a compris qu’il faut traiter au cas par cas et non de manière généralisée.

“Emmanuel Macron conçoit qu’il faut faire de la territorialisation qui passe par ceux qui sont au contact de la réalité du quotidien, c’est-à-dire les maires et les préfets. 
Sur la façade Atlantique où le taux d’incidence est largement inférieur à la normale, on peut imaginer qu’il y est des expérimentations dès la semaine prochaine avec la réouverture de musées, de restaurants et de discothèque. Ca, c’est quelque chose que le président a entendu et il est prêt à le faire”, appuie-t-il.

Ce jeudi à 19h, lors d'une conférence de presse, Jean Castex, le Premier ministre, doit préciser le contour de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19, qui seront décrétées en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. 

Guillaume Descours