RMC

"On peut être collés dans un TGV, mais pas dans une salle de spectacle!": le coup de gueule de Grand Corps Malade sur RMC

L'artiste, invité des "Grandes Gueules", voudrait que les salles puissent être remplies pour permettre à l'industrie du spectacle de repartir.

Faut-il alléger les règles de distanciation sociale dans les salles de spectacle pour relancer l'industrie? C'est ce que demandent de nombreux artistes. Et ce vendredi c'est le slammeur Grand Corps Malade, invité ce vendredi sur RMC, qui a déploré qu'un siège sur deux seulement soit occupé. 

"On ne comprend pas bien cette distanciation sociale obligatoire dans les salles de spectacle en zone rouge mais qu’on peut être collés dans les avions et les trains. Il faut sauver l’industrie aéronautique mais on ne cherche pas à sauver l’industrie du spectacle?", a-t-il assuré sur le plateau des "Grandes Gueules".

"Je parle pour les musiciens, les techniciens de tournée"

Selon l'artiste, le retour massif du public doit profiter à tout le monde, notamment aux autres professionnels en coulisse: "Je parle pour les musiciens, les techniciens de tournée, ceux dans chaque salle, les droits d’auteurs que cela entraîne. Et à chaque représentation, il y a 7% qui est reversé à la Sacem et derrière c’est tout un effet domino qui fait vivre les auteurs et les compositeurs", a-t-il ajouté.

Et toujours selon Grand Corps Malade, la réouverture complète des salles permettrait de créer un appel d'air pour relancer l'industrie:

"Il y a énormément de métiers qui dépendent du spectacle vivant. Si on autorise pas les gens à être côte à côte, le spectacle ne pourra pas reprendre, les producteurs ne lanceront pas de tournées, les salles ne seront pas rentables".
G.D.