RMC

Péage urbain: et si vous étiez payé pour laisser votre voiture au garage?

La métropole européenne de Lille envisage de mettre en place un péage urbain, mais un péage positif. En clair, les automobilistes qui font l'effort de ne pas prendre leur voiture aux heures de pointe seront rémunérés.

Dans sa future loi sur la mobilité, le gouvernement dit vouloir favoriser la mise en place de péages urbains. Pratiqués depuis plusieurs années dans de nombreuses villes européennes, comme Londres ou Milan, la mesure n'a jamais été testée en France.

Et certains proposent déjà un système de péage alternatif. La métropole européenne de Lille souhaite en effet mettre un place un péage positif d'ici fin 2018. "L'idée est d'inciter les gens en les rétribuant pour les efforts qu'ils feront pour diminuer la congestion", a expliqué chez les GG, Bruno Cassette, le directeur général des services de la métropole de Lille.

Deux euros pour éviter un trajet

Concrètement: "Le péage inversé, c'est inciter des usagers quotidiens des grands axes routiers à ne pas utiliser leur véhicule à ces heures-là matin et soir par des mesures incitatives. Chaque fois qu'ils évitent ces trajets, on leur donne deux euros", détaille-t-il.

Le système fonctionnera sur la base du volontariat: "A partir du moment où les gens entrent dans le dispositif, ils acceptent qu'à ces moments, matin et soir, nous puissions utiliser des lecteurs automatiques de plaques d'immatriculation pour constater que leur véhicule ne passe pas sur ces axes-là", a-t-il aussi précisé.

P.B.