RMC

Pour Philippe Bilger, le gouvernement devient un « dépotoir de faits graves ! »

RMC
Invité ce matin dans les GG, l’ancien avocat général à la cour d’assises de Paris, n’a pas mâché ses mots concernant la politique menée par le gouvernement.

Venu notamment pour parler de la réforme pénale qui sera débattue en juin, Philippe Bilger a fait un tour d’horizon de la sphère politique. Et, le résultat révèle une certaine amertume de la part de l’ancien magistrat.

« Je trouve que de plus en plus d’institutions honorables, même le gouvernement, deviennent un petit peu le dépotoir de faits graves ! » a-t-il expliqué.

Philippe Bilger a également confié qu’il avait été « scandalisé par le fait qu’Harlem Désir, qui a échoué à la tête du PS qui est une structure partisane, soit récompensé en étant nommé secrétaire d’état aux affaires européennes. »

Pour lui, aucun doute, « ses dernières semaines, dans la pratique présidentielle de François Hollande, [il a] retrouvé à [s]on grand désappointement beaucoup de Sarkozy ! »

Quant au remaniement, et au gouvernement Valls, où « Rebsamen » est nommé au « Travail » alors qu’il aurait fait « un très bon ministre de l’Intérieur », Philippe Bilger est résigné. « Je demande parfois si dans notre tradition française, partout où il y a des lieux de pouvoirs la compétence ne devient pas un handicap ! », a-t-il fustigé.

Les Grandes Gueules